Le pétrole new-yorkais est tombé lundi à son plus bas niveau depuis février 2016, continuant son plongeon sur fond d'effondrement de la demande mondiale d'or noir et de crise du coronavirus.

Le baril de WTI pour livraison en avril a clôturé à 28,70 dollars, chutant de 9,5%, tandis que le baril de Brent coté à Londres pour livraison en mai plongeait, à quelques minutes de sa propre clôture, de plus de 11%, à 30,10 dollars.