Les jardineries du Royaume-Uni sont confrontées à une pénurie de nains de jardin en raison de la forte demande générée par le confinement et des problèmes d'approvisionnement liés au blocage récent du canal de Suez, a révélé la BBC. C'est un problème de taille pour les Britanniques, qui aiment depuis le XIXe siècle placer ces petits personnages barbus au cœur de leur jardin.

Alors que le nombre des jardiniers en herbe a considérablement augmenté avec les confinements successifs instaurés au Royaume-Uni pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, l'offre en nains de jardin n'a pas suivi.

Pire, elle s'est réduite : en raison de l'embouteillage du fret maritime créé le mois dernier par le blocage du canal de Suez, de nombreux petits gnomes attendent encore d'arriver au Royaume-Uni, enfermés dans leurs conteneurs.

"Nous n'avons malheureusement pas vu de nains depuis six mois !", s'est exclamé Ian Byrne, qui dirige un magasin de jardinage, et ce "quel que soit leur type - plastique, pierre ou céramique".

Le gérant du Highfield Garden World (ouest de l'Angleterre) a expliqué à la BBC qu'après une "hausse massive" des ventes, son entreprise était en train de contacter ses fournisseurs en Europe et en Chine afin de résoudre des "problèmes d'approvisionnement".

Pour le directeur général de la Garden Centre Association, Iain Wylie, cela vient du fait que les chaînes d'approvisionnement ont connu une énorme pression en raison de la pandémie et du blocage du canal de Suez.

"Les meubles de jardin, les décorations -dont les nains de jardin- sont bloqués dans les conteneurs", a-t-il expliqué.

Le géant suédois de l'ameublement Ikea a déclaré le mois dernier qu'il avait connu des problèmes d'approvisionnement similaires en raison de la forte demande et des problèmes d'expédition.

Selon la société de données maritimes Lloyd's List, le blocage du canal de Suez a empêché chaque jour le passage de cargaisons estimées à 9,6 milliards de dollars (8 milliards d'euros) entre l'Asie et l'Europe.