"Andy Haldane quitte la Banque d'Angleterre pour devenir directeur de la Royal Society for Arts (RSA)", et la BoE va lui chercher un successeur "en temps et en heure", précise la Banque.

Employé par la BoE depuis 32 ans, M. Haldane faisait partie des plus optimistes de l'institution sur la vigueur de la reprise britannique après la pandémie de Covid-19, prévoyant en mars une "reprise en flèche" après le déconfinement.

Plus habitué des déclarations chocs que la plupart des membres du comité monétaire, il avait notamment comparé en octobre la peur de retourner au restaurant à celle de prendre l'avion après le 11 septembre.

La livre britannique a connu un léger accès de faiblesse qui n'a pas duré à l'annonce du départ de M. Haldane : les cambistes espéraient que son optimisme accélérerait la normalisation de la politique monétaire britannique, actuellement très souple pour permettre à l'économie de repartir.

"Le comité monétaire perd son principal 'faucon'", comme les cambistes appellent les partisans d'une politique monétaire plus stricte, a commenté sur Twitter Samuel Tombs, économiste chez Pantheon Economics.

Le nom de M. Haldane avait été évoqué comme possible successeur de Mark Carney comme gouverneur de la BoE, avant que Andrew Bailey ne soit nommé à la tête de l'institution.