Le commerce extérieur, qui a avait atteint un plus bas en juin, a poursuivi sa lente remontée en novembre mais l'évolution reste toutefois négative sur un an, indique vendredi la Banque nationale de Belgique (BNB).

"Depuis mars 2020, en raison de la crise du Covid-19, les chiffres de croissance se sont révélés négatifs par rapport aux mois correspondants de 2019, et cela a encore été le cas au mois de novembre", rappelle la BNB, qui constate que la reprise est lente depuis septembre.

Les produits minéraux particulièrement touchés

La moyenne mobile sur trois mois des exportations de biens est ressortie à -4,5% en novembre 2020 par rapport à la situation un an auparavant. Pour les importations, la baisse de la moyenne mobile sur trois mois s'est établie à -6,4% en novembre. Mais c'était pire en octobre avec alors un recul des exportations de 8,1% et de 13,4% pour les importations.

La contraction du commerce s'est manifestée à peu de choses près partout, à l'exception notable de la Chine. Tant les importations que les exportations avec le géant asiatique sont orientées à la hausse, les exportations vers la Chine restant principalement portées par les produits pharmaceutiques. Les exportations vers les États-Unis ont elles aussi progressé.

Enfin, s'agissant de l'évolution par catégorie de produits, presque tous les secteurs ont accusé un repli, les produits minéraux ayant tout particulièrement été sévèrement touchés.