Le G20 a annoncé mercredi, lors d'une réunion virtuelle présidée par l'Italie, une nouvelle extension de six mois, jusqu'à fin 2021, du moratoire sur la dette des pays les plus pauvres durement frappés par la pandémie de coronavirus. "Nous avons décidé de prolonger l'initiative de suspension du service de la dette des pays les plus vulnérables jusqu'à fin 2021", a déclaré devant la presse le ministre italien de l'Economie Daniele Franco, ajoutant qu'il s'agit de la "dernière" extension.

Le G20 a par ailleurs demandé au Fonds monétaire international (FMI) d'augmenter son aide aux pays les plus vulnérables frappés par la pandémie, sous la forme d'une nouvelle émission de droits de tirage spéciaux (DTS) d'un montant de 650 milliards de dollars.

"Nous appelons le FMI à faire une proposition complète en faveur d'une nouvelle allocation générale de droits de tirage spéciaux de 650 milliards de dollars", ont déclaré les ministres des Finances et les banquiers centraux des pays du G20 dans un communiqué à l'issue de la réunion.