Le ministre de l'Emploi Pierre-Yves Dermagne (PS) rencontrera mercredi le Groupe des Dix, qui réunit les principaux négociateurs des syndicats et des employeurs. Maintenant que la poussière est retombée après la grève nationale de lundi, le gouvernement va à nouveau tenter de relancer les négociations entre les partenaires sociaux sur les salaires et les conditions de travail dans le secteur privé. Le ministre rencontrera ainsi les deux parties réunies mercredi après-midi.

Le fossé, ou plutôt le gouffre, entre les syndicats et les employeurs est cependant encore très profond. Les premiers estiment que, dans les secteurs performants, les salaires devraient être autorisés à augmenter de plus de 0,4 %. Ils demandent également que le durcissement de la loi sur les salaires de 2017 soit inversé, et ils veulent voir des progrès sur les augmentations des allocations.


Les seconds, eux, sont très mécontents de la récente grève des syndicats. Ils insistent sur le fait que les entreprises traversent la pire crise économique depuis la Seconde Guerre mondiale et exigent un sens des réalités.

On ne sait pas encore ce que le ministre Dermagne a l'intention de faire mercredi. En commission à la Chambre, il a en tous les cas répété que le gouvernement veut d'abord laisser une place à la concertation sociale.