A la suite du deuxième confinement, le chômage temporaire a augmenté de 43,7 % entre octobre et novembre indique ce mardi l'Office national de l'Emploi (Onem). Le nombre de travailleurs en chômage temporaire a atteint 525 783 unités, contre 365 897 en octobre. L'Onem souligne que les mesures prises pour lutter contre le coronavirus ont eu une forte influence sur ces chiffres.


Ils ont toutefois fortement diminué depuis le début de la crise. En avril, plus de 1,2 million d'unités avaient été comptabilisées. Sur les douze mois de l'année 2019, la moyenne des personnes en chômage temporaire était de 98 089. Sur les onze premiers mois de 2020, la moyenne se situe à 521 937, soit une hausse de... 532 %.


Pour justifier le chômage temporaire, neufs causes ont été établies. Outre les intempéries, les grèves ou encore les vacances annuelles, on retrouve la catégorie "Force majeure" à laquelle appartient le Covid. En 2020, 91 % des travailleurs étaient à l'arrêt pour cette raison. Une proportion qui est même montée à 95 % en novembre. L'année dernière, à peine 2,3 % des chômeurs temporaires appartenaient à cette catégorie.