Le produit intérieur brut sud-africain a rebondi de 66,1% en rythme annualisé au troisième trimestre par rapport au précédent, après s'être effondré de quelque 51% au deuxième en raison de la pandémie, a annoncé mardi l'agence de statistiques du pays, StatSA.

L'agence a estimé que ce rebond de la deuxième économie d'Afrique était "largement le résultat de l'allègement des restrictions liées au confinement contre le Covid-19. Malgré ce rebond, l'économie reste en retrait de 5,8% par rapport à fin 2019", ajoute StatSA.

L'industrie manufacturière, le commerce et les mines ont été en juillet-septembre "les principaux moteurs de croissance au troisième trimestre", selon StatSA, contribuant respectivement à hauteur de 16,2, 14,6 et 11,8 points de pourcentage à la croissance du PIB.

L'ONU estime qu'il faudra environ cinq années pour que l'économie sud-africaine retrouve ses niveaux d'avant la pandémie. L'économie sud-africaine était déjà en récession (la deuxième en deux ans) avant d'être frappée par le virus.

Officiellement l'Afrique du Sud est le pays africain le plus touché par la pandémie, avec 817.878 cas sur plus de 2,3 millions dans tout le continent. Les autorités ont imposé un strict confinement le 27 mars pour tenter de juguler le virus. Les restrictions ont été graduellement assouplies, permettant une reprise de l'activité.

Et en zone euro ?

Pour la zone euro, la croissance du produit intérieur brut (PIB) a atteint 12,5% au troisième trimestre par rapport au précédent, un chiffre très légèrement revu à la baisse, dans une troisième estimation publiée ce mardi par l'office des statistiques Eurostat.

Mais l'activité économique au troisième trimestre est tout de même restée nettement en dessous de son niveau de l'an dernier. "En comparaison avec le même trimestre de l'année précédente, le PIB corrigé des variations saisonnières a diminué de 4,3% dans la zone euro et de 4,2% dans l'UE au troisième trimestre 2020", indique Eurostat.

En outre, le retour des mesures de confinement à l'automne fait craindre une nouvelle baisse du PIB en fin d'année. La Commission européenne a dressé début novembre un tableau alarmant de la situation économique de la zone euro, profondément affectée par la pandémie de Covid-19, excluant tout retour rapide à la normale.

Dans ses dernières prévisions, l'exécutif européen table sur une chute de 7,8% du produit intérieur brut (PIB) dans la région en 2020. Du jamais vu depuis la création de la monnaie unique en 1999.