Les banques savent que de nombreux Belges mis au chômage temporaire vont éprouver des difficultés à honorer leurs crédits, principalement hypothécaires. Des mesures d'aides ont été décidées.

"Les mesures préventives prises par le gouvernement pour tâcher de contenir la propagation du coronavirus peuvent avoir des conséquences financières importantes pour les citoyens belges. De nombreuses personnes risquent de perdre leur emploi ou d’avoir des rentrées financières moindres, voire pas de rémunérations du tout. Le secteur financier soutient ses clients et se soucie de leur situation financière en ces temps difficiles et sans précédent" indique Febelfin dans un communiqué ce jeudi. Le secteur appelle donc tous ceux qui sont - ou risquent de se retrouver - en difficulté financière du fait de la crise du coronavirus "à discuter avec leur banquier. Et ce, le plus tôt possible, avant que leurs problèmes financiers ne deviennent insurmontables."

Les banques rechercheront la meilleure solution pour chacun, individuellement, assure Febelfin. "Dans certains cas, il pourra s’agir d'un report du paiement du capital du crédit hypothécaire. Les banques sont dans ces dossiers disposées à prévoir de tels reports et n’imputeront pas de frais pour ce faire."

En cette période difficile, le secteur financier belge entend aider au maximum ses clients. "Cette aide devra être apportée, bien entendu, en concertation avec les différentes autorités et dans les cadres imposés aux banques pour qu’elles ne retrouvent pas elles-mêmes en difficulté."