Deux formes d'indemnisation existent : forfaitaire (avec un maximum de 35,41 euros par jour et 1 416,16 euros par an) ou remboursement des frais réels sur la base de pièces justificatives, sans montant maximum.

Pour ceux qui aident dans un centre de vaccination au premier trimestre 2021 en tant que volontaires contribuant à la lutte contre le virus, la redevance annuelle maximale est exceptionnellement de 2 600,90 euros.

Les bénévoles sont également assurés.

Chômeurs, pensionnés et même indépendants

Les chômeurs temporaires ont ainsi le droit de faire du bénévolat, sans nécessairement le faire savoir à l'Onem à l'avance. Même les personnes accusant une incapacité de travail peuvent être bénévoles, alors que l'employeur paie toujours un salaire (garanti).

Liantis avertit toutefois que la nature de l'activité bénévole ne peut pas entraver la guérison de la personne. Il est dès lors préférable de consulter en amont son employeur ou sa mutuelle en cas d'indemnité maladie, conseille la société de RH.

Les pensionnés peuvent aussi se porter candidat, sans que leur activité bénévole n'ait un effet sur leur pension.

Enfin, les indépendants - quel que soit leur statut - peuvent également travailler comme bénévoles, tant que "ce n'est pas à un niveau professionnel" et que "les limites de toute allocation d'indemnité pour travail bénévole" sont respectées. Le bénévolat n'a donc aucune répercussion sur les droits sociaux et les cotisations sociales des travailleurs indépendants, assure Liantis.