Sur les 18,7 millions de comptes à vue détenus par les Belges, 1,2 million étaient dans le rouge à la fin de l'année 2019, soit 6,4% du total, écrivent vendredi De Tijd et L'Echo sur la base des chiffres de la fédération des banques Febelfin. La tendance est à la baisse: à la fin de 2014, 9,4% des 16,2 millions de comptes affichaient un solde négatif. 

Cette diminution enregistrée ces dernières années s'explique notamment par l'utilisation croissante des applications bancaires, qui permettent aux clients de mieux contrôler leurs soldes, analysent les journaux. Le commerce en ligne permet par ailleurs de régler ses achats par carte de crédit, contribuant également à la tendance à la baisse.

Elle s'est d'ailleurs encore accélérée cette année pendant la crise du coronavirus.

Des intérêts débiteurs élevés sont prélevés sur les soldes négatifs. Les banques sont soumises à des limites mais les intérêts s'élèvent généralement à plus de 10% sur base annuelle.