Malgré le coronavirus, il s'agit d'une augmentation de +15,1 % par rapport à l'année précédente, ressort-il du deuxième baromètre des entreprises de la Fédération du notariat (Fednot) publié mardi. Le nouveau Code des sociétés et associations (CSA) est entré en vigueur le 1er mai 2019, mettant en place de nouvelles règles pour les entrepreneurs et indépendants. Au cours de la première année, 32.707 nouvelles entreprises avaient été créées. Durant la seconde, entre le 1er mai 2020 et le 30 avril dernier, il y a eu 37.784 nouvelles créations, soit une croissance annuelle de +15,1 %.

"Les nouvelles règles suscitent de l'intérêt car elles offrent plus de flexibilité aux entrepreneurs qui se lancent. La preuve en est que l'année avant l'entrée en vigueur du nouveau CSA, 2.111 sociétés étaient créées par mois. Aujourd'hui, nous en sommes à 3.149 créations par mois", illustre Fednot.

Selon la fédération, la crise liée au coronavirus a aussi joué un rôle direct sur l'augmentation du nombre de sociétés créées. Que ce soient des structures actives dans le digital et dans l'informatique, ou que ces nouvelles organisations émanent de personnes qui ont perdu leur emploi à cause de la pandémie et qui n'hésitent plus à se lancer comme entrepreneur.

La moitié des entrepreneurs entre 25 et 40 ans

La société à responsabilité limitée (SRL), société sans capital, est notamment devenue l'outil de prédilection des micro-entrepreneurs, tandis que de plus en plus de sociétés naissent pour reprendre les fonds de commerce horeca abandonnés durant le confinement.

La quasi-totalité (96,3 %) des nouvelles sociétés créées entre début mai 2020 et fin avril dernier étaient ainsi des SRL. Les sociétés anonymes (SA) sont désormais presque uniquement destinées aux grandes sociétés et aux entreprises cotées en bourse, analyse Fednot. La moitié des entrepreneurs qui créent une société ont entre 25 et 40 ans (52,7 %). Quelque 40 % des fondateurs ont entre 40 et 65 ans.

L'augmentation de création se vérifie dans les trois Régions du pays, avec des hausses assez fortes en Wallonie et en Flandre, respectivement de +17,1 % et +17,4 %, alors que celle à Bruxelles est plus timide (+3,9 %).

Le baromètre des entreprises montre également que, depuis le 1er mai 2019, un peu plus de 28.000 sociétés ont modifié leurs statuts. Le nouveau CSA offre en effet de nouvelles possibilités qui n'ont aucun effet tant que les statuts de la société n'ont pas été modifiés. La date limite pour une telle modification est le 31 décembre 2023, rappelle la fédération des notaires.