Les Etats-Unis, le Mexique et le Canada sont tombés d'accord sur les aménagements à apporter au nouveau texte régissant le libre-échange entre eux en vue de parvenir à une rapide ratification, affirme lundi la chaîne Fox Business.

"Un accord final pourrait être conclu dans les 24 heures, selon plusieurs sources, ouvrant la voie à la ratification", affirme la chaîne financière citant plusieurs sources anonymes. "Nous continuons à examiner la proposition. Pas d'accord à annoncer pour le moment", a indiqué un haut-conseiller démocrate américain.

Après de très longs mois de négociations, les chefs d'Etat et de gouvernement des trois pays avaient signé le texte, qui a ensuite été ratifié dans la foulée par le parlement mexicain.

L'AEUMC (Accord Etats-Unis, Mexique, Canada) est une refonte de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) vieux de 25 ans qui a intimement lié les trois économies. Donald Trump l'avait dénoncé en arrivant à la Maison Blanche estimant qu'il nuisait aux Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, les démocrates qui détiennent la majorité à la Chambre basse du parlement ont bloqué la ratification, sous l'impulsion des syndicats. Ils craignaient que rien ne permette de vérifier l'application du texte, et en particulier la hausse des salaires horaires des travailleurs mexicains du secteur automobile. Cette hausse doit permettre d'atténuer la concurrence entre les travailleurs des trois pays.

Selon Fox Business, les Mexicains ont accepté que l'application de l'accord soit supervisée par "une partie neutre".

Le Canada avait indiqué qu'il ratifierait immédiatement après les Etats-Unis.