L’augmentation des locations en hébergement de terroir augmente de 20 % pendant et autour de cette période par rapport au reste de l’année et beaucoup affichent complet.

Selon les chiffres publiés lundi par l’Observatoire du tourisme wallon (OTW), ce qu’on appelle les hébergements de terroir (les gîtes, chambres d’hôtes et meublés de vacances) sont très prisés par les touristes autour et pendant les fêtes de Noël et de Nouvel an.

La plupart affichent complet en cette période et, précise l’OTW, il faut parfois s’y prendre un an à l’avance pour réserver dans certains lieux. Les plus demandés sont les hébergements avec une capacité d’accueil pour des groupes de 15 à 20 personnes.

On observe, en décembre-janvier 2017 et la même période en 2018, que le nombre de nuitées les locations dans les gîtes a augmenté de 20 % par rapport au score annuel. Plus de 240.000 nuitées en gîtes et formules similaires ont été enregistrées en décembre 2018 et janvier 2019.

La part de ce type d’hébergement représente environ 30 % du total des nuitées en 2017 et 2018.

Le secteur de l’hébergement de terroir pèse son poids dans le secteur du tourisme en Wallonie. Avec ses 23.000 lits, il représente même l’offre la plus importante avec 34,4 %, devant les campings (33,3%), les hôtels (19%) et les villages de vacances (13,23%).

Selon les services, le confort qu’ils offrent, et au lieu des traditionnelles étoiles, les gîtes wallons sont classés par épis, allant de 1 à 5.

La liste des gîtes où il reste des places d’accueil pour les Fêtes de fin d’année est consultable sur www.accueilchampetre.be