Conjoncture

Olivier de Wasseige, le patron des patrons wallons, a accordé une interview à La Libre Belgique.

Un gouvernement en affaires courantes, cela doit vous enquiquiner. Quels dossiers vous tiennent le plus à coeur qui pourraient être remis en cause ?

L'accord interprofessionnel est fondamental. On connaît la marge, maintenant (0,8 %, NDLR), et il faudra évidemment laisser faire la concertation sociale, mais on veut éviter un dérapage des salaires. Malgré le tax shift et tous les efforts qui ont été consentis par le gouvernement pour améliorer la compétitivité des entreprises, le point de vue salarial reste une préoccupation.