C'est presque le double d'une estimation antérieure de la société de recherche et de conseil AlixPartners. Plus tôt cette année, elle avait estimé à 61 milliards de dollars l'impact de la pénurie de puces dans l'industrie automobile. AlixPartners pense que les constructeurs automobiles construiront 3,9 millions de véhicules de moins en 2021. Auparavant, ils avaient estimé une perte de production de 2,2 millions de voitures.

Plusieurs grandes entreprises ont déjà dû fermer des usines ou des lignes de production, comme Ford Motor, General Motors (GM), Volkswagen, Toyota et Daimler. La pénurie de puces a également entraîné des problèmes de production dans les usines d'Audi à Bruxelles et de Volvo Cars à Gand.

Plusieurs constructeurs automobiles ont déjà indiqué que la production sera sensiblement réduite cette année.

En raison de la forte demande de puces pour, par exemple, les ordinateurs portables et les smartphones pour les nombreux télétravailleurs et aussi les consoles de jeux, les fabricants de puces ont du mal à répondre à la demande de l'industrie automobile. Les chercheurs d'AlixPartners pensent que ce phénomène va perdurer pendant un certain temps.

Le directeur général du fabricant de puces américain Intel, Pat Gelsinger, a déclaré la semaine dernière qu'il s'attendait à ce que la pénurie mondiale se poursuive pendant plusieurs années. Intel reconstruit donc certaines de ses usines pour augmenter la production.