"Aucune déclaration ne peut être faite à l'heure actuelle sur le développement concernant les effectifs pour les quatre prochaines années." Cette phrase du ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) a fait bondir le député fédéral Philippe Pivin (MR). Après avoir interpellé le ministre en commission des Finances, mercredi, à propos de la situation des douaniers qui mènent actuellement des actions, celui-ci s'est dit "désabusé" de la teneur des "échanges" et regrette ces questions restées sans réponse.

Alors que le député libéral interrogeait le ministre sur les perspectives en personnel et en financement, il n'a pas pu obtenir davantage de prévision. "Ce qui est regrettable c'est que le ministre ne prend clairement pas la mesure de l'ampleur du problème", ajoute-il. "Nous sommes face à certains enjeux transfrontaliers conséquents, tels que le Brexit, la pandémie, la menace terroriste ou la transmigration."

"On réduit les effectifs alors qu'on augmente la charge de travail"

Après avoir exprimé son ras-le-bol à Zaventem, Zeebruges, puis Bierset, "ne voyant aucun dossier trouver une solution constructive", le front syndical (composé de la CGSP AMiO, du SLFP Finances, de la CSC Services Publics et de l'UNSP Secteur Finances) durcit à présent ses actions en organisant d'importants contrôles aux frontières du pays. Les douaniers dénoncent un manque de personnel alors que leurs tâches se sont alourdies, notamment à la suite du Brexit et en raison des demandes du gouvernement dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou encore des contrôles frontaliers pendant les confinements.

"Ce qui se passe pour le moment était prévisible", explique Philippe Pivin. "L'équation est simple, on réduit les effectifs alors qu'on augmente la charge de travail."

Depuis 2014, le nombre d'ETP (d'équivalent temps plein) a constamment diminué pour passer de 3.834 en 2014 à 3.368 en 2020.

Si les syndicats ont déjà affirmé qu'ils ne "se satisferons pas de promesses", le député ne "se satisfera pas de ces déclarations" et a déjà annoncé qu'il interrogerait à nouveau le ministre des Finances.