Hier/mardi, la Wallonie avait déjà indiqué que la plateforme permettant aux secteurs toujours lésés par la crise sanitaire d'introduire une demande d'indemnisation complémentaire de 3.500 euros sera en ligne le 9 septembre prochain. 
 
"Outre cette aide, il est clair qu'il faut une 4e intervention de la Région, plafonnée et basée sur la perte de chiffre d'affaires", a précisé le ministre régional alors qu'une centaine de travailleurs fortement lésés par les mesures décidées par le Conseil National de Sécurité, entre autres du secteur de l'événementiel (organisateurs d'événements, forains, traiteurs, food trucks...), ont manifesté mercredi matin à Namur. Une rencontre entre le ministre Borsus, le ministre-président Elio Di Rupo et une délégation de ces travailleurs est prévue ce mercredi après-midi.

"Je suis également favorable à une disposition assurantielle, sous forme d'avance récupérable" accordée par les autorités, une mesure comparable à ce qu'a récemment annoncé le gouvernement flamand, a ajouté Willy Borsus.

Ce dernier a enfin évoqué la possibilité de mettre en place une cellule spécifique d'accompagnement.

"Ce sont des mesures exceptionnelles mais la situation que vivent ces secteurs est elle aussi exceptionnelle", a conclu le ministre.