Ce n’est que la semaine dernière que la Banque nationale l’a appris, mais l’histoire retiendra donc que la première visite de la nouvelle présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a donc été pour la BNB. 

Parce qu’une visite à la Commission européenne était concomitante, mais tout de même, on n’était pas peu fier à la BNB de pouvoir servir les petits fours à la fraîche émoulue présidente, une semaine de fonction au compteur.

Curieuse… sur la politique monétaire

Christine Lagarde, qui a succédé officiellement à Mario Draghi vendredi dernier, a durant sa visite de près de 2 heures, beaucoup parlé… de politique monétaire avec le principal conseiller du gouverneur sur cette matière. “Elle était très désireuse d’en savoir plus. Elle a d’ailleurs souvent rebondi sur la présentation pour poser des questions”, nous confie une source interne. On le sait, c’est précisément sur cette matière qu’elle est attendue au tournant, après la décision plutôt controversée de son prédécesseur d’assouplir encore la politique monétaire de la BCE. La dernière décision de Mario Draghi d’autoriser le rachat de créances d’entreprises, de relancer en d’autres mots le “quantitative easing” (assouplissement monétaire) a été fort diversement appréciée par les experts, nombre d’entre eux estimant que cette nouvelle dose d’huile dans les rouages ne permettra pas de relancer véritablement la machine économique, en panne dans de nombreux pays européens depuis le début de l’année 2018.

Changement de missions et valeurs à la BNB

Christine Lagarde s’est entretenue bilatéralement avec le Gouverneur Pierre Wunsch, avant d’aborder plusieurs points liés au fonctionnement et aux activités du Conseil des Gouverneurs en présence du directeur Tom Dechaene (en sa qualité de membre du Conseil de surveillance prudentielle de la BCE) ainsi que de Luc Aucremanne et Dominique Servais, qui accompagnent alternativement le gouverneur à Francfort.

Christine Lagarde a ensuite rencontré pendant près d’une heure les membres du Comité de direction de la BNB, qui ont ainsi eu l’occasion de lui présenter les activités de la Banque et plusieurs projets en cours : exercice stratégique, nouvelle politique matière de ressources humaines, etc. “Là aussi, elle s’est montrée intéressée. La banque change. On évolue de manière importante dans nos missions, et dans nos valeurs. C’était l’occasion de partager l’expérience de cette mutation avec elle”, conclut notre source.

© BNB