En Belgique et au Luxembourg, les quelques 80 revendeurs du groupe ont été informés que leur contrat allait être résilié, a confirmé jeudi un porte-parole de Stellantis. Le groupe avance plusieurs raisons au remodelage de son réseau de vente. Il évoque notamment la place grandissante des voitures hybrides et électriques sur le marché, et le fait que celles-ci nécessitent moins d'entretien que celles à moteur thermique. Stellantis indique encore que le comportement des clients a changé: ils achètent plus fréquemment sur internet. Les nouvelles règles européennes sur la concurrence dans le secteur qui entreront en vigueur en 2023 ont également pesé dans la balance.

Le groupe a donc décidé de mettre un terme à tous ses contrats avec les revendeurs européens, avec un préavis de deux ans. En Belgique et au Luxembourg, quelque 80 concessionnaires perdront donc ce contrat à partir de juin 2023, a confirmé Dominique Fontignies, porte-parole de Stellantis Belux.

On ignore encore à quoi ressemblera le réseau de vente à l'avenir.