Conjoncture

Une récente étude sur les coûts environnementaux du transport a été publiée. La note, salée, s'élève à près de 1.000 milliards d'euros. "Cela représente 7% du PIB européen", déplorait la commissaire européenne aux Transports, Violeta Bulc, en déplacement à Séoul.

Près de 1.000 milliards d'euros. C'est le montant auxquel sont estimés les coûts environnementaux du transport en Europe, d'après une étude commandée par la Commission européenne. Intitulé - dans la plus pure tradition du jargon institutionnel européen - "Tarification de l’infrastructure de transports durables et internalisation des externalités dans le secteur des transports", le rapport revient, en se basant sur des chiffres de 2016, sur les coûts environnementaux, tous modes de transports confondus, en prenant en considération des données telles que la pollution, les infrastructures, les nuisances ou encore les accidents.

Riche d'enseignements, le pavé de 175 pages livré au début du mois de juin révèle que le coût des infrastructures s’élevait, en 2016, à 281 milliards d'euros, dont 14 milliards pour le domaine de l'aérien (ces chiffres portent sur 33 aéroports européens majeurs). Le reste se répartit entre les transports routier, fluvial et ferroviaire. 

Dans le détail, le rapport souligne que le coût des infrastructures rapporté au nombre de kilomètres par passager est de 1,6 centime par kilomètre pour l'aérien contre 13,4 centimes du kilomètre pour les trains électriques et 10,6 pour les trains à grande vitesse.


Le bilan des coûts externes globaux, comprenant, outre les infrastructures, les dommages environnementaux, les accidents ou encore les nuisances, fait état d'une note bien plus douloureuse, portant le total à près de 987 milliards à l'échelle européennes. Quelque 83% du total, soit 820 milliards d'euros, sont imputables au transport routier, contre 48 milliards pour l’aérien. 

"Le prix payé par ceux qui voyagent en avion couvre à peu près les coûts d'infrastructure, mais pas les coûts environnementaux", a insisté la commissaire européenne aux Transports Violeta Bulc, lors de son passage à Séoul, où elle s'exprimait devant les patrons des compagnies aériennes du monde entier réunis en assemblée générale.