Les États-Unis vont de nouveau imposer des droits de douane sur les importations d'acier (25%) et d'aluminium (10%) en provenance du Brésil et de l'Argentine, a annoncé le président américain Donald Trump dans un tweet lundi.

"Le Brésil et l'Argentine ont procédé à une dévaluation massive de leur monnaie, ce qui n'est pas bon pour nos agriculteurs", a-t-il tweeté. Ajoutant: "avec effet immédiat, je rétablirai les tarifs sur tout l'acier et l'aluminium qui sont expédiés de ces pays aux États-Unis."


Le président américain a également demandé à la Réserve fédérale d'"agir en conséquence" pour que les autres pays "ne profitent plus de la force de notre dollar en dévaluant leur monnaie".

Début 2018, Donald Trump avait annoncé l'instauration, au niveau mondial, de droits de douane de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium mais, au printemps, il avait accepté de les supprimer pour l'Argentine et le Brésil, ainsi que pour d'autres pays.

Faisant référence à ces tarifs, le président a affirmé que les marchés financiers américains étaient "en hausse de 21%" depuis lors. Malgré cela, l'acier américain a continué à souffrir, l'emploi dans le secteur sidérurgique poursuivant son déclin tandis que la production a été arrêtée dans certains hauts fourneaux le mois dernier.

Interrogé en début de matinée devant sa résidence à Brasilia par des journalistes, le chef de l'Etat brésilien, Jair Bolsonaro, a déclaré : "Je vais parler avec (le ministre de l'Economie) Paulo Guedes". "Si c'est le cas, j'appellerai Trump. J'ai une ligne directe avec lui".

Le très pro-américain Jair Bolsonaro se targue d'entretenir d'excellentes relations avec Donald Trump mais l'annonce de ce dernier, qui concerne également les importations d'acier et d'aluminium en provenance d'Argentine, représente une très mauvaise nouvelle pour le Brésil, gros exportateur. Les Etats-Unis sont en effet le premier client notamment des produits semi-finis en acier du Brésil, dont ils ont absorbé 62% des exportations l'an dernier.

Après le Canada, le Brésil est le pays où les Etats-Unis s'approvisionnent le plus en produits sidérurgiques.

© Department of Commerce