Le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, a annoncé mardi qu'il explorait la possibilité de candidater au poste, bientôt vacant, de directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

"J'examine la possibilité d'être candidat (...) Je pense qu'il y a un travail important à faire pour réformer l'organisation", a-t-il déclaré en conférence de presse, à l'issue d'une visioconférence avec les ministres du Commerce de l'UE.

Mais "je suis pour l'instant dans la phase exploratoire de ma candidature", a insisté l'Irlandais.

Au cours de leur réunion, en partie consacrée à la succession du Brésilien Roberto Azevedo, la majorité des ministres européens a "exprimé l'opinion que nous devrions avoir un seul candidat de l'UE", a assuré M. Hogan.

La discussion a notamment porté sur l'éventuelle contribution de l'UE aux "critères" que devrait remplir le candidat, a-t-il dit.

Si elle veut avoir une chance de l'emporter, l'UE devra convaincre de son choix les autres pays développés, y compris les Etats-Unis.

M. Hogan affirme avoir discuté du sujet avec son homologue américain Robert Lighthizer, qui est selon lui "d'avis qu'un pays développé devrait assumer" cette responsabilité.

L'OMC a lancé lundi la procédure de désignation de son prochain directeur général pour succéder à M. Azevedo qui part fin août, un an plus que tôt que prévu, pour raisons familiales.

Un premier candidat officiel, le Mexicain Jesús Seade Kuri, un ancien directeur général adjoint de l'OMC de 73 ans, s'est manifesté. Les autres ont jusqu'au 8 juillet pour le faire.

S'il n'existe pas de système de roulement géographique, l'Afrique espère que le poste va pour la première fois lui revenir. Mais le continent n'a pour l'instant pas choisi un candidat unique.

Plusieurs Européens seraient par ailleurs intéressés, selon des médias, comme la ministre espagnole des Affaires étrangères Arancha Gonzalez Laya.

Né à Kilkenny (sud-ouest) il y a bientôt 60 ans, Phil Hogan a occupé le poste de commissaire européen à l'Agriculture entre 2014 et 2019. Ce fils d'agriculteurs s'occupe, depuis six mois, du Commerce dans la nouvelle Commission d'Ursula von der Leyen.

Diplômé en économie et en géographie en 1981 à l'University College de Cork (sud), ce fan de rugby, membre du parti Fine Gael (centre-droit), a également été ministre irlandais de l'Environnement entre 2011 et 2014.

Surnommé "Big Phil" en raison de ses presque deux mètres de haut, il jouit d'une bonne réputation à Bruxelles, des sources à la Commission le décrivant comme "respectueux, sociable", ainsi que "travailleur, exigeant et dévoué".

Selon une source européenne, sa candidature à l'OMC est cependant handicapée par les positions prises lors de son précédent poste à l'Agriculture qui ont pu mécontenter certains Etats membres.

En outre, il ne serait pas évident pour lui de quitter l'exécutif européen quelques mois seulement après avoir pris ses nouvelles fonctions.