Seize personnes ont été arrêtées dans le cadre d'une affaire de corruption portant sur la redistribution de fonds européens destinés aux agriculteurs en Sicile. La Guardia di Finanza, la police financière italienne, a indiqué que le montant total des sommes d'argent versées illégalement s'élevait à plus de 12,5 millions d'euros. 

Un montant de 3,5 millions d'euros de versements illicites a par ailleurs été gelé. Les personnes arrêtées sont des responsables publics locaux, des exploitants agricoles ainsi que des consultants qui étaient de mèche avec l'attribution de ces fonds européens. Quatre d'entre eux ont été placés en détention provisoire tandis que douze ont été placés en résidence surveillée.

Ils sont poursuivis pour des faits d'association de malfaiteurs, corruption, falsification de documents publics et divulgation de renseignements confidentiels, souligne la Guardia di Finanza.

La police a saisi des avoirs des suspects pour une valeur d'environ 12,5 millions d'euros ainsi que des avoirs d'entreprises d'une valeur de 24 millions d'euros, en ce compris les exploitations agricoles impliquées dans le scandale.

Huit autres suspects visés par l'enquête ont reçu l'ordre de ne pas quitter leur ville et de se présenter à la police, a ajouté la Guardia di Finanza.

L'escroquerie reposait sur de l'argent du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader) destiné à la Sicile pour les périodes 2007-2013 et 2014-2020.

En janvier, la police italienne avait déjà démantelé un réseau de la mafia en Sicile qui avait détourné des millions d'euros de fonds européens destinés aux agriculteurs.