Les recettes (+2,18%) et les dépenses (+3,20%) de la sécurité sociale ont augmenté en 2018 par rapport à l'année précédente, la hausse des dépenses, plus marquée, laissant finalement les comptes sur un léger solde provisoire négatif de -15,7 millions d'euros.

C'est ce qui ressort du Cahier de la Cour des comptes relatif à la Sécurité sociale, transmis à la Chambre mercredi. 

  • Côté dépenses (98.535 millions d'euros au total pour 2018), les pensions ont pesé plus lourd, avec davantage de bénéficiaires et un montant moyen plus élevé, tandis que ce qui a été consacré au chômage a reculé (-7%). 
  • Côté recettes (98.519,3 millions d'euros), l'indexation des salaires a joué un rôle positif, ainsi que la hausse du nombre de personnes actives.

Le gouvernement avait précédemment planifié des mesures pour limiter les dépenses et gonfler les recettes, de quoi rapporter, selon ses objectifs, plus de 630 millions d'euros à la Sécurité sociale. 

Mais les conséquences réelles n'ont été que partielles, avec une incidence connue de près de 150 millions d'euros pour l'année 2018.