La nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s'est dite mercredi "inquiète" des "coupes drastiques" pour le prochain budget 2021-2027 de l'Union, qui affectent notamment la défense.

"Je suis inquiète des coupes drastiques qui sont dans la proposition", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse, citant les secteurs qui pourraient être affectés comme Frontex, la défense, le numérique et les "efforts pour verdir l'économie".

Cette proposition, formulée par la présidence finlandaise et fruit d'un compromis reflétant les divergences entre Etats membres, sera au centre des discussions du sommet des 12 et 13 décembre.