Le président chinois Xi Jinping a appelé jeudi les pays du G20 à abaisser leurs droits de douane afin d'adresser un signal de confiance dans l'économie mondiale face à la pandémie de nouveau coronavirus.

Lors d'un sommet virtuel entre les 20 plus grandes économies de la planète, M. Xi "a appelé les membres du G20 à réduire les droits de douane, à lever les barrières (douanières) et à faciliter les flux commerciaux", a rapporté l'agence officielle Chine nouvelle.

La Chine, où le Covid-19 a fait son apparition à la fin de l'an dernier, a été durement frappée par le virus, avec plus de 80.000 personnes contaminées et près de 3.300 morts, selon les chiffres officiels.

La deuxième économie mondiale a été pratiquement paralysée en février par les mesures prises pour enrayer l'épidémie. L'activité a repris progressivement en mars à la faveur du ralentissement très net de la contagion.

Mais la reprise économique chinoise risque à présent d'être entravée par le coup de frein sévère des marchés européen et nord-américain, principaux clients de Pékin.

Dans ce contexte, le président Xi "a appelé tous les membres du G20 à prendre des mesures collectives, à adresser un signal fort et à rétablir la confiance en faveur de la reprise économique mondiale".

Avant même le début de l'épidémie, l'économie chinoise avait fortement ralenti l'an dernier du fait de la guerre commerciale déclenchée par le président américain Donald Trump, qui a imposé des droits de douane punitifs aux produits chinois.