Impôt sur les sociétés: Les raisons de la réforme fiscale 2.0

Ce qui agite le landerneau fédéral depuis le début de l’été, c’est la réforme de l’impôt des sociétés (Isoc). Si elle ne faisait pas partie de l’accord de majorité (MR, N-VA, CD&V, Open VLD), depuis que la N-VA l’a réclamée en janvier, elle est devenue l’une des principales priorités. Pourquoi ce revirement de situation ? Tentative de réponses.

Antoine Clevers
Impôt sur les sociétés: Les raisons de la réforme fiscale 2.0
©BELGA
Peu importe que l’on soit une méga structure du Bel 20 comme Proximus, AB InBev, ING ou Colruyt, ou bien, à l’inverse, le boucher du coin qui a monté sa toute petite entreprise, l’on observe les derniers soubresauts gouvernementaux avec le même intérêt. En parallèle aux questions budgétaires et sécuritaires, ce qui agite le landerneau fédéral depuis le début de l’été,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité