Comment Warren Buffett et Eddy Merckx peuvent vous aider à garder la tête froide face aux fortes fluctuations des actions ?

Quelques réflexions inspirantes d'investisseurs (mais pas uniquement), alors que le marché des actions est secoué. Une chronique de Ken Fisher, fondateur de Fisher Investments.

Contribution externe
"Les forts replis prennent fin quand l’avenir paraît le plus sombre. Tenez bon", affirme Ken Fisher.
"Les forts replis prennent fin quand l’avenir paraît le plus sombre. Tenez bon", affirme Ken Fisher. ©JL Flémal
  • "Si tu sais garder la raison quand tous la perdent […] Alors la Terre, et tout ce qu'elle contient, sera tienne." — extrait de Si, Rudyard Kipling (écrivain anglais)

Maîtrise de soi, patience, discipline – lorsque j’étais jeune, mon père ne cessait de m’inculquer les leçons du célèbre poème de Rudyard Kipling. Aujourd’hui encore, j’en garde un exemplaire dans mon portefeuille, et un autre accroché dans mon bureau. Cette ode au stoïcisme constitue un formidable conseil de vie qu’il convient de garder à l’esprit au moment où les marchés malmènent nos émotions. Comme c’est le cas aujourd’hui. Le repli des actions européennes et mondiales en ce début d’année 2022 nous impose de garder la tête froide. Des jours meilleurs viendront, et certainement plus tôt que beaucoup ne l’imaginent. En attendant, voici une autre citation pleine de sagesse, plus ancienne, pour vous aider à garder votre calme.

  • "Les quatre mots les plus chers de la langue anglaise sont "cette fois, c'est différent"" — Sir John Templeton (investisseur et homme d'affaires britannique)

Et ils coûtent tout aussi cher en français qu’en néerlandais ou en allemand ! Les replis importants suscitent d’abord et avant tout des discours catastrophistes, en particulier lorsqu’ils surviennent pendant un conflit armé, comme la tragédie qui se déroule actuellement en Ukraine. Mais Sir John Templeton savait que les économies sont résilientes, et que les marchés, insensibles, passent outre les événements douloureux avant que les individus en soient capables.

  • "Il y a trop de facteurs dont vous devez tenir compte et sur lesquels vous n'avez aucun contrôle… Le facteur le plus important que vous pouvez maîtriser, c'est vous-même. J'ai toujours accordé la plus grande importance à cela." — Eddy Merckx

Les mots de celui que l’on surnommait “le Cannibale” résonnent bien au-delà du monde du cyclisme. Vous n’avez aucune prise sur le comportement des marchés. La seule chose que vous puissiez contrôler est la manière dont vous réagissez.

  • "Au cours des 13 années que j'ai passées à la tête de Magellan, le marché a connu neuf replis d'au moins 10 %. J'ai réalisé un sans-faute : à chaque fois, j'ai perdu encore plus que le marché." — Peter Lynch (investisseur et gestionnaire de fonds commun de placement américain)

Au cours de ce mandat spectaculaire, le fonds de Peter Lynch a généré une performance de presque 30 % par an – et jamais il n’a tenté d’esquiver les replis passagers. Vous devriez en faire de même. On ne peut que subir la volatilité induite par l’émotion, mais pas l’anticiper.

  • "J'achète quand les choses sont bon marché et que personne n'en veut. Je les garde jusqu'à ce que les prix montent et que les gens se battent pour les acheter." — Hetty Green (femme d'affaires américaine)

Née en 1834, Hetty Green vivait dans un appartement sans chauffage et cousait ses titres d’investissement dans ses vêtements pour les garder en sécurité – et pour se tenir chaud. Elle se ruait sur les bonnes affaires en temps de crise et, à sa mort en 1916, elle laissa derrière elle une fortune s’élevant à 100 millions de dollars (soit 2,6 milliards d’euros aujourd’hui).

  • "Il faut admettre deux choses déplaisantes : l'avenir n'est jamais limpide et un marché qui réunit un parfait consensus coûte très cher." — Warren Buffett

L’investisseur le plus prestigieux de l’histoire sait que les rebonds sont généralement plus vigoureux à leurs débuts, quand le sentiment général est encore mauvais. Les chants des sirènes, qui appellent à “attendre le plancher” ou à vous “assurer que le rebond est bien réel” sont des leurres. Achetez avant que l’incertitude ne se dissipe — et que les actions s’envolent.

  • "Regardons les choses en face, un bon gâteau au chocolat crémeux offre du réconfort à beaucoup de gens ; à moi y compris." — Audrey Hepburn

S’appesantir sur des fluctuations imprévisibles à court terme conduit à prendre des décisions coûteuses et à contretemps. Arrêtez donc de scruter votre portefeuille. Allez plutôt marcher, regardez un film, ou prenez au mot ce conseil d’Audrey Hepburn et faites-vous plaisir — tout en sachant que cela sera également éphémère.

Pour finir, une dernière recommandation empruntée à Kipling : "Force ton cœur, tes nerfs, et tes muscles à te servir encore et encore, quand pourtant tout défaille en toi, sauf la Volonté qui te dit : "Tiens bon !" ". Les forts replis prennent fin quand l'avenir paraît le plus sombre. Tenez bon – la récompense du rebond est devant vous.

Sur le même sujet