La finance intégrée, nouveau moteur de la croissance de l'e-commerce

Avec le Covid, les solutions de financement intégré sont devenues un dispositif quasi universel des ventes en ligne. Une chronique signée Kim Van Esbroeck, Country Head d’Aion Bank Belgium, chargée du développement de l’activité Banking-as-a-Service au Benelux et en France.

Contribution externe
La finance intégrée, nouveau moteur de la croissance de l'e-commerce
©Shutterstock

La pandémie n’a pas seulement changé le comportement et les attentes des consommateurs dans le monde entier elle a également précipité de plusieurs années la transformation et l’adoption du numérique. Le Covid-19 a été un grand accélérateur des tendances numériques existantes, notamment dans le domaine de l’e-commerce.

Les volumes mondiaux de transaction en ligne ont explosé. Les consommateurs et les commerçants belges, qui ont historiquement été à la traîne par rapport à leurs voisins européens en termes d’e-commerce, entrent enfin dans le jeu. En effet, selon le Market Monitor 2021 publié par BeCommerce, les Belges ont dépensé 12,1 milliards d’euros dans le secteur de l’e-commerce en 2021, soit une augmentation de 18 % par rapport à 2020. Un record absolu, puisque le taux de croissance des années précédentes était plutôt de l’ordre de 6 à 8 %.

À la recherche de moyens innovants

Au cours de ce changement majeur, les solutions de financement intégré sont passées, au niveau international, du statut de nouveauté émergente à celui de dispositif quasi universel de l'e-commerce. D'ailleurs, dans un white paper ("note blanche") réalisé par Vodeno et Aion, plus de la moitié (56 %) des détaillants européens interrogés ont l'intention d'élargir leur offre ou de commencer à proposer des solutions financières intégrées au cours des 12 prochains mois. Aujourd'hui plus que jamais, il est important pour la Belgique d'adopter cette tendance afin de ne pas être à la traîne.

Actuellement, l’e-commerce est un secteur hautement concurrentiel et les détaillants sont à la recherche de moyens innovants pour surprendre et ravir leurs consommateurs. Les solutions de financement intégré sont un nouveau moyen pour eux d’acquérir cet avantage concurrentiel. Un parcours client personnalisé, qui rend les achats et paiements totalement transparents en intégrant les préférences et les informations personnelles de l’utilisateur, permet de gagner la confiance des consommateurs et de les inciter à revenir. 73 % des consommateurs déclarent qu’une bonne expérience est essentielle pour influencer leur fidélité à une marque.

Les réglementations soutenant l’Open Banking (DSP 2) profitent à cet égard à la fois au commerçant et au consommateur. En s’assurant que chaque étape du "processus d’achat" se déroule sur la plateforme de la marque, plutôt que de pousser les utilisateurs à quitter leur environnement, les détaillants peuvent en effet mieux connaître leurs clients. Armés de données et d’informations améliorées, ils peuvent lancer de nouveaux modèles commerciaux, renforcer les flux de revenus et, en fin de compte, offrir les produits et services que les consommateurs souhaitent voir. Ils ont tout à gagner d’une fidélisation accrue des clients, de paniers d’achat plus volumineux et d’une meilleure performance.

Tournant décisif

Il ne fait aucun doute que les détaillants belges doivent désormais se mettre à la pointe des technologies financières et comprendre les enjeux pour ne pas se laisser distancer. Les e-shops commencent à proposer leurs propres produits et services financiers, comme des formules de crédit sur mesure, des cartes et des comptes personnalisés, et même des assurances, le tout lors de la vente. La commodité et l’accessibilité de ces produits lors de la finalisation de l’achat marquent un tournant décisif dans les attentes des consommateurs et font rapidement évoluer le secteur du commerce de détail.

Avec les services bancaires intégrés, les détaillants peuvent réinventer leur parcours client et ajouter de la valeur à différents points de contact. Pour certains, il est question d'offrir des prêts sur mesure au moment de la vente. Tandis que pour d'autres, il s'agit d'avantages tels que des remises, des points ou du cash back, en fonction des habitudes d'achat du consommateur et fournis via des cartes de débit de marque. Exploiter des produits financiers sans avoir à supporter d'énormes coûts initiaux, tout en leur permettant de créer de nouveaux modèles commerciaux, d'améliorer le parcours client et de pénétrer de nouveaux marchés, est une véritable valeur ajoutée pour les marques.

Les bons produits au bon moment

Les consommateurs d’aujourd’hui veulent une expérience d’e-shopping pratique, efficace et sécurisée. Ils veulent également que les bons produits leur soient proposés au moment où ils en ont besoin. Les consommateurs à la recherche d’un crédit pour une nouvelle voiture, par exemple, préféreront l’obtenir directement à la finalisation de l’achat, plutôt que de devoir faire appel à un tiers par la suite.

La finance intégrée a le vent en poupe, mais l’étendue de ce que cela signifie pour les détaillants d’e-commerce commence seulement à se voir maintenant.

Les fournisseurs de services financiers intégrés et les solutions innovantes qu’ils proposent sont en train de changer le paysage de la vente au détail. Donner aux commerçants l’accès à des produits bancaires innovants leur permet de se concentrer sur ce qui compte vraiment pour eux : leurs clients et la mise en place du meilleur parcours possible pour eux.

Avec un partenaire stratégique de Banking-as-a-Service à leurs côtés, les plateformes d'e-commerce peuvent facilement reprendre les composants essentiels d'une expérience bancaire moderne et les adapter à la fois à leurs consommateurs et à leurs propres besoins, étant donné que les services de finance intégrée ne sont plus hors de portée pour les détaillants.