La bataille pour la 5G va faire un gagnant : l'investisseur éclairé

En Belgique, après quelques difficultés initiales, les investissements vont bon train et les sites de télécommunication se multiplient. Une chronique de Maxim Manturov, responsable du conseil en investissement chez Freedom Finance Europe.

Contribution externe
 Fini la version light, Durbuy bénéficie de la «vraie» 5G
©©Andrey Popov – stock.adobe.com

À l’époque de la ruée vers l’or en Californie, il est vite apparu qu’il était plus facile de s’enrichir en vendant des pioches et des pelles aux mineurs qu’en tombant sur un filon d’or. Aujourd’hui, en pleine ruée vers l’or informatique, il faut investir dans les organisations qui vendent les équipements et les technologies dont les entreprises et les particuliers ont besoin au quotidien – les ordinateurs bien sûr, mais aussi la connexion Internet. Si les bureaux et les domiciles bénéficient depuis longtemps d’une connexion performante, les lieux publics sont moins bien lotis. C’est pour cette raison que la 5G a été inventée. La cinquième génération de réseaux sans fil présente d’énormes avantages par rapport à la norme 4G actuelle : une vitesse jusqu’à 100 fois supérieure, une latence réduite, et un flux plus large, qui peut transporter davantage de données. La 5G va ainsi permettre aux entreprises de réinventer leur business model et de créer de nouveaux marchés.

La 5G est l’avenir, c’est certain. D’ailleurs, les spécialistes estiment qu’il y aura plus d’un milliard d’abonnés à la 5G dans le monde en 2024, et que le marché de la 5G devrait s’élever à 65 milliards de dollars en 2026. En Belgique, après quelques difficultés initiales, les investissements vont bon train et les sites de télécommunication se multiplient. La récente vente aux enchères des bandes de fréquences a ainsi vu l’arrivée d’un quatrième opérateur mobile grand public, qui ne manquera pas de faire baisser les prix et donc de rendre cette technologie plus accessible en Belgique.

La Chine, leader incontesté de la 5G

Selon Ericsson, il y avait 217 millions d’utilisateurs de la 5G mobile dans le monde en 2020, contre 1,2 milliard en 2022 et 4,4 milliards en 2027. L’investissement mondial cumulé dans la 5G sera d’environ 4 000 milliards de dollars de 2022 à 2032 pour les solutions d’infrastructure.

D’après Qualcomm, la Chine sera le premier investisseur, suivie des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud. Ce leadership chinois se retrouve dans le nombre de brevets déposés : Huawei (13,5 %) est le premier détenteur de brevets pour la technologie 5G, suivi de Qualcomm (10 %), Samsung (10 %), ZTE (9,8 %), LG (9 %) et Nokia (8,3 %), qui détiennent ensemble plus de 60 % du marché de la 5G. Et en termes de nombre de brevets approuvés et accordés pour la technologie 5G, Huawei est en pole position (15,93 %), avant LG (10,79 %).

Les entreprises prometteuses pour la 5G

La société indienne de télécommunications Reliance Jio, dans laquelle Facebook et Google ont investi, a dépensé 11 milliards de dollars dans une vente aux enchères de spectre 5G afin de dominer les services numériques de nouvelle génération dans ce pays de 1,4 milliard d’habitants. Reliance Jio compte environ 400 millions d’abonnés et a une part de marché de 37 %. Prendre la tête de la course à la 5G ne fera que renforcer la position de l’entreprise et créer des opportunités de croissance supplémentaires. D’ici décembre 2023, l’entreprise prévoit d’avoir une couverture réseau 5G dans toute l’Inde.

Le segment commercial 5G de Huawei affiche une forte croissance, même sur les marchés étrangers. L’entreprise a signé plus de 5 000 contrats commerciaux 5G sur son marché national, en Hongrie, en Thaïlande, en Afrique du Sud, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, afin d’aider les entreprises à déployer des infrastructures 5G. L’entreprise est donc à surveiller de près, comme d’autres champions chinois : China Telecom va verser un dividende intérimaire pour la toute première fois. L’entreprise versera un dividende intérimaire de 60 % de son bénéfice net, contre 40 % en 2020. China Mobile et China Unicom ont augmenté leurs paiements de dividendes de 35 % en moyenne par rapport à l’année dernière. L’amélioration significative de la politique de dividendes des télécoms chinoises est due au passage du pic d’investissement dans les infrastructures 5G et à la réduction de la pression sur les flux de trésorerie des entreprises.

Risques et opportunités d’un investissement dans la 5G

Comme dans tous les secteurs, un investissement dans les entreprises axées sur la 5G n’est pas dénué de risques. La croissance est rarement linéaire et dépend des mises à niveau du matériel et des percées technologiques. La fabrication de semi-conducteurs et de dispositifs est un secteur particulièrement cyclique, ce qui signifie que la variabilité du cours des actions peut être élevée. La bonne nouvelle, c’est que des normes universellement acceptées pour l’infrastructure 5G ont été agréées par les administrations ad hoc. Il est peu probable que le déploiement des réseaux sans fil 5G soit perturbé par d’autres technologies. Trop d’entités, dont des grandes entreprises et des organismes réglementaires, sont investies dans la création d’un avenir 5G.

Dans l’environnement mondial actuel difficile, avec des économies qui ralentissent et une récession imminente, la technologie 5G va se développer et être largement déployée. Lorsqu’elle sera appliquée à grande échelle dans le secteur manufacturier, la 5G favorisera la croissance des opérations intelligentes et des solutions de l’Internet des objets (IdO) pouvant réduire considérablement la consommation d’énergie et de main-d’œuvre. La 5G sera certainement très demandée dans le secteur des soins de santé et de la télémédecine en particulier. La 5G se révélera aussi fort utile dans les villes intelligentes de demain, un projet parfaitement réalisable avec la mise en œuvre à grande échelle de la 5G à moyenne fréquence. La ville intelligente vise principalement à améliorer l’efficacité du système de transport : trains et camions autonomes, horaires de bus adaptés à la milliseconde, etc. L’émergence généralisée de taxis et de camions de livraison sans chauffeur sera impossible sans la 5G.

La technologie 5G est donc là, mais il faudra de nombreuses années aux entreprises de télécommunications pour déployer pleinement les services de mobilité de nouvelle génération. Pendant ce temps, les fournisseurs d’équipements d’infrastructure et de logiciels auront de nombreuses opportunités de contribuer au développement des capacités de la technologie 5G. Comme pour tous les investissements, n’oubliez pas de penser à long terme – en années, et non en mois ou en trimestres. Les cours des actions 5G connaîtront certainement des hauts et des bas, mais ils devraient globalement augmenter au cours de la décennie à venir.