En me re-passionnant pour mon hobby de photographie, j’ai été amené à redécouvrir la marque allemande Leica (en suivant la trace de quelques grands de la photo, comme Henri Cartier-Bresson, Robert Capa, etc.). Et en sus d’y trouver une leçon de photo, j’ai trouvé autour de cette marque vénérable quelques leçons de business étonnamment contemporaines.

Leica Camera est en effet une vieille dame de plus de 100 ans, mais qui a réussi à rester pertinente (et le meilleur outil) pour une frange des photographes. Dans un large spectre d’applications, les Japonais de Nikon, Canon, et Sony se sont imposés, avec des gammes souvent renouvelées, une course aux mégapixels, aux gros zooms, pour des images d’une précision chirurgicale. On ne voit que ces appareils en photo sportive, par exemple.

Du côté de Leica, on met en avant la compacité, idéale en photo de rue, et la stabilité : la monture "M" n’a pas changé depuis près de 70 ans, et un objectif de 1955 fonctionnera toujours avec un boîtier d’aujourd’hui. C’est déjà un exemple de comment une entreprise européenne de 2 000 personnes peut résister face aux géants japonais : leur matériel est plus cher, mais promet la durabilité et une préservation de la valeur dans le temps, en étant réparable à vie, et est très recherché en occasion.

On y retrouve des valeurs semblables dans des entreprises durables d’aujourd’hui : plus cher à l’achat peut-être, mais pour un marché de niche significatif, bien identifié, et auprès duquel il est assez naturel d’avoir un business model de service.

Notons tout de même que, à côté de ses lignes historiques, Leica a également géré le risque en faisant de grands pas vers la modernité, par des accords avec Panasonic/Lumix, et la gamme SL, tout à fait contemporaine.

On remarquera enfin que les fans de la marque en parlent avec un attachement particulier : les boîtiers et optiques Leica ne captureraient pas uniquement la lumière, mais également l’atmosphère de la scène photographiée. On est là dans un argument subjectif, voire irrationnel, mais ce type d’attachement se traduit aussi par une réussite sur le plan des affaires. Il n’y a pas photo !