Libre Eco week-end |

Dans une récente édition de l’émission Saturday Night Live, Elon Musk, sans aucun doute l’entrepreneur le plus extrême de nos jours, a déclaré être affecté du syndrome d’Asperger. Cela a été accueilli par des applaudissements du public live et des commentaires divers sur les réseaux sociaux.

C’est également une occasion de remettre en lumière la question de la personnalité des entrepreneurs. On associe classiquement une série de qualités aux entrepreneurs : créativité, détermination, charisme, confiance, flexibilité, résilience, connaissance de soi…

Bien entendu, aucun entrepreneur ne présente l’ensemble de ces qualités (et à elles seules, elles ne sont pas de très bons prédicteurs d’un succès entrepreneurial).

"Self-awareness"

Une manière classique de compenser ses manques consiste à s’entourer de personnes aux qualités et personnalités complémentaires. Pour que ça soit possible, une qualité indispensable : la connaissance de soi (self-awareness).

Il existe une multitude de modèles de personnalités, qui peuvent permettre, via des tests, de raccrocher les personnes à des types de personnalité : MBTI et ses 16 types, PCM et ses 6 types, ennéagramme et ses 9 types, etc. Ces modèles sont de qualité scientifique variable et sont à prendre avec une bonne pincée de sel pour ne pas être perçus comme “limitants”.

Toutefois, réaliser n’importe lequel de ces tests en équipe peut être l’occasion d’éclairages salutaires, sur soi, sur les autres. Ils peuvent permettre d’aborder les forces, les faiblesses des uns et des autres, et de rendre la collaboration possible.

Plus que jamais l’adage “Connais-toi toi-même” reste d’actualité, en particulier quand la réussite d’une entreprise dépend de la bonne capacité à établir des relations avec les autres.