Alors que la pandémie Covid-19 continue de tenir le monde entier dans ses griffes, le changement climatique se dessine comme le prochain grand défi. Ces derniers mois, les responsables politiques et économiques ont apporté la preuve qu’ils peuvent intervenir de manière résolue et créative en temps de crise. La situation d’urgence qui caractérise notre climat exige des solutions innovantes et des efforts de multiples acteurs à l’échelle planétaire. Les études scientifiques ne laissent aucun doute: la température moyenne sur la planète augmentera de 1,5 degré Celsius au cours des décennies à venir si nous ne réussissons pas à réduire sensiblement les émissions de gaz à effet de serre. Pour ce faire, nous devons prendre des mesures dès maintenant, étant donné que même un réchauffement d’un demi degré aura des conséquences catastrophiques.

La perte en biodiversité, consécutive au déboisement, implique des risques pour notre santé, notre approvisionnement en nourriture et en eau, et notre croissance économique. Ce problème déstabilise par ailleurs l’ensemble de la planète. Notre globe terrestre comptait près de six billions d’arbres avant la Révolution industrielle. Aujourd’hui, on estime qu'il n'en reste que trois billions, représentant une superficie d’environ 2,7 milliards d’hectares. Chaque année, nous perdons quelque 18,7 millions d’hectares boisés, ce qui correspond à pas moins de 27 terrains de football par minute.

Nous devons regarder la réalité en face: la planète subit des changements dramatiquement rapides. Ces changements semblent par ailleurs toucher en priorité les groupes de population les plus vulnérables. Résultat: les inégalités en matière de bien-être et d’origine ne font que s’accentuer. Pourtant, nous pouvons, grâce à la technologie et à des actions collectives, lutter contre le changement climatique et garantir à chacun un avenir durable, à faible intensité carbonique. Ce faisant, nous accentuerons la résistance de nos modèles économiques, nous améliorerons nos conditions de vie, et nous protégerons notre planète pour les nombreuses générations qui nous succéderons.

Soyez un rouage de la solution

Il n’existe malheureusement pas de solution unique générique au changement climatique. Nous disposons d’une sorte de répertoire d’actions, nécessaires pour réduire les émissions de différentes sources (telles que les combustibles fossiles) et pour développer des puits de carbone qui extirpent les gaz nocifs de l’atmosphère. Dans ce dernier registre, les forêts demeurent notre instrument majeur. Nous devons dès lors faire tout notre possible pour inverser l’impact de la déforestation et de l’aménagement du territoire. Chaque jour, les arbres

agissent en faveur de notre diversité. Ils purifient l’air que nous respirons, préviennent l’érosion des sols, assainissent notre eau et font de notre environnement un endroit plus agréable où vivre et habituer. Chaque entreprise a la possibilité de jouer un rôle dans cet élément crucial du développement durable — en d’autres termes, pour faire partie de la solution plutôt que d’être la source-même du problème.

Les entreprises et les collectivités doivent insérer le développement durable dans toutes leurs activités. Tous ensemble, nous pouvons également inciter les pouvoirs publics à empêcher que la déforestation se poursuive et amener aussi bien des entreprises que des personnalités influentes à financer de telles initiatives. Les entreprises doivent faire entendre leur voix et plaider en faveur de législations, de projets et d’initiatives qui améliorent le bien-être de l’homme et de la planète, que ce soit au niveau local ou mondial.

Investir dans un redressement à long terme

La pandémie Covid-19 ne sera pas la dernière crise planétaire à laquelle nous devrons faire face. Des conditions météorologiques extrêmes, conséquence du changement climatique, produisent d’ores et déjà énormément de dommages économiques. Il est désormais urgent de commencer à réfléchir au développement durable dans une perspective à long terme. Nous constatons par ailleurs que les actions en faveur du climat sont un critère important dans les choix que font les clients pour telle ou telle société. Le développement durable peut donc aussi être source de bénéfices opérationnels. Il est dès lors naturel qu’un nombre toujours plus important de CEO réfléchissent à la manière dont ils peuvent réduire l’empreinte de leur entreprise.

On ne saurait bien entendu pas dissocier investissements dans la réussite commerciale et stabilité écologique. Quiconque veut se lancer dans l’entrepreneuriat socialement responsable doit collaborer judicieusement avec la population et les collectivités autochtones. Restaurer les écosystèmes ne peut se faire durablement que si les groupes de population locale en récoltent les fruits, sur le plan social, économique et écologique. Il ne suffit pas de planter des arbres et et de réduire les émissions de CO2. Pour restaurer la santé des arbres, des centaines de milliers de personnes ont besoin de soutien. En diffusant les connaissances et en faisant appel aux technologies adéquates, les entreprises et les collectivités peuvent déclencher un processus de restauration.

Prendre nos responsabilités à l’aide des technologies

Une action au moins aussi importante que la plantation d’arbres consiste à faire en sorte que les arbres puissent survivre. Alors que les entreprises encouragent leurs collaborateurs et les citoyens à se comporter de manière durable, la technologie contribue à assurer le suivi et la gestion des émissions de gaz à effet de serre dans tous les secteurs. En intégrant la technologie dans des processus durables, les entreprises peuvent se forger une meilleure perception de leur empreinte écologique. Et en rendant visible leur propre impact, elles assument leur responsabilité envers leur personnel, les clients et les diverses parties prenantes.

La planète est le principal intéressé

Après le Covid-19, nous avons une chance unique d’allier relance sûre et restauration durable. Bien qu’il existe de multiples solutions à la crise climatique, la restauration des forêts représente sans doute l’une des stratégies les plus efficaces. Elle procure énormément d’avantages dans le domaine de la santé humaine, de l’économie et de la diversité. En bref, en veillant sur nos forêts, nous veillons aussi sur nous-mêmes.

Enfin, il n’y a pas d’acteur plus concerné que notre planète. Tous ensemble, nous pouvons faire partie de la solution climatique. En donnant aux collectivités qui nous entourent les moyens nécessaires, nous investissons à long terme dans le développement durable de nos entreprises et de l’environnement. La technologie permet de vivre et de conduire nos affaires de manière plus durable. Pour restaurer ce qui a été perdu et pour stabiliser notre planète… avant qu’il ne soit trop tard.