Les idées reçues, souvent fausses, envahissent les conversations et les réseaux sociaux. Six économistes de renom passent au crible pour “La Libre Entreprise” dix de ces idées reçues, les mettent en perspective et avancent des pistes pour réformer notre pays,son économie, son marché du travail et sa fiscalité. À méditer avant les prochaines élections et ses inévitables petites ou grandes promesses…

> Lire notre dossier spécial: 10 préjugés sur l'économie passés au crible avant les élections.


Se mettre à la hauteur des enjeux

La Belgique a connu mercredi une journée de grève. La concertation sociale est au point mort. Les jeunes, et les moins jeunes, s’inquiètent pour l’avenir de la planète. L’évolution du pouvoir d’achat reste un point d’attention, d’inquiétude au quotidien pour les moins favorisés.

Même si le bilan du gouvernement Michel est globalement positif sur le front de l’emploi, les Belges s’interrogent : que faut-il attendre ou craindre des mois à venir ? D’autant que la croissance économique marque sérieusement le pas, que les prévisions budgétaires pour les années à venir n’augurent rien de bon et que les enjeux liés au vieillissement de la population et au financement de nos pensions restent posés.

Dans ce contexte peu réjouissant, la prochaine campagne électorale s’annonce électrique et la formation des prochains gouvernements qui s’en suivra… sportive. Les prochains mois seront probablement propices aux petites phrases-chocs, aux promesses électorales en tous genres, aux raccourcis ou aux amalgames ou même aux fake news pour reprendre un terme à la mode.

Il est donc essentiel de poser le débat sur les grands enjeux socio-économiques à venir de manière sereine et rationnelle. C’est dans cet esprit que La Libre Entreprise a demandé à ces six économistes, de différentes sensibilités, de se pencher cette semaine sur dix idées reçues qui pourraient faire florès dans les débats des mois à venir. Et de dresser les pistes de réforme dont notre pays a besoin. Un exercice salutaire, d’utilité publique. Dont le monde politique ferait bien de s’inspirer avant de démarrer une campagne dont on espère qu’elle sera à la hauteur des enjeux.


> Lire notre étude complète : Comment combattre les idées reçues et les fake news en économie ?