La transition vers les sources d’énergie durable nécessitera une décarbonisation dans tous les secteurs, ce qui constitue un défi, mais crée également des opportunités pour les énergies renouvelables, notamment les éoliennes en mer, les réseaux, le stockage, le marché des compteurs intelligents ou encore les producteurs de combustibles renouvelables.

– Chronique signée Oskar Tijs, senior investment analyst chez NN Investment Partners.

Afin d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et d’atténuer l’impact du réchauffement climatique, tous les secteurs doivent effectuer une transition vers l’électrification et la décarbonisation. Alors que le côté économique des sources d’énergie renouvelable s’améliore rapidement, cette transition devient de plus en plus abordable et donc de plus en plus inévitable. 

Ceci constitue un défi, mais crée également d’importantes opportunités de croissance pour les entreprises actives dans l’énergie renouvelable, les réseaux et le stockage. Des entreprises combinant de bonnes perspectives de croissance et la capacité à générer un rendement attrayant sont susceptibles de devenir les vainqueurs de la transition énergétique. 

De nombreux scénarios ont déjà estimé les mesures nécessaires pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C ou 2,0°C. Tous insistent sur l’accélération tant de la décarbonisation que de l’électrification. Aurora Energy Research a calculé que pour atteindre un scénario de zéro émission nette, 80% de l’énergie utilisée devrait être renouvelable ou nucléaire d’ici 2050. 

L’énergie renouvelable a gagné du terrain durant la décennie écoulée et aujourd’hui, plus de la moitié des nouvelles capacités de génération électrique installées à l’échelle mondiale sont renouvelables, avec un taux de croissance de l’énergie renouvelable de 8-9% en moyenne par an durant la décennie écoulée. 

Si cette tendance se poursuit, l’énergie renouvelable produira la moitié de l’électricité mondiale d’ici 2030. Compte tenu de la hausse des capacités installées, les coûts pour générer l’électricité à partir de ces technologies ont diminué substantiellement, à un point tel que l’énergie solaire et l’énergie éolienne sont désormais compétitives par rapport à l’énergie thermique et à d’autres formes de génération d’électricité dans un nombre croissant de régions, même en l’absence de subsides.

Le secteur de l’énergie renouvelable offre d’énormes opportunités, mais le défi est de trouver des entreprises qui génèrent de solides rendements de façon régulière. L’énergie solaire s’est révélée un segment difficile pour les investisseurs, car la majeure partie de la chaîne d’approvisionnement est extrêmement compétitive de sorte que très peu de sociétés ont pu couvrir leur coût du capital de façon régulière. 

Les industries du charbon, pétrole et gaz seront pénalisées

En ce qui concerne l’énergie éolienne, le marché est également compétitif, de sorte que la plupart des producteurs d’équipement ont affiché des marges faibles, voire négatives pour leurs ventes de turbines en 2018 et en 2019. Il convient de s'attendre à un redressement des marges en 2020, étant donné que les prix se sont stabilisés et que plusieurs fusions et acquisitions devraient entraîner une structure de marché plus favorable. 

Par ailleurs, le taux de croissance annuel moyen devrait s'élever à 15% pour les éoliennes en mer au cours de la prochaine décennie, ce qui devrait accroître les revenus du segment des services. 

Les producteurs d’équipements électriques devraient également profiter de la transition énergétique, compte tenu du besoin d’accroître les capacités de transmission électrique et de rendre les réseaux de distribution plus intelligents. Les leaders en matière de compteurs intelligents sont fortement influencés par cette évolution car les mandats publics encouragent l’installation de compteurs intelligents. 

La majeure partie du secteur traditionnel de l’énergie sera pénalisée par la transition énergétique étant donné que le charbon, le pétrole et le gaz seront finalement remplacés par des énergies renouvelables. Depuis la baisse des prix pétroliers d’il y a cinq ans, le secteur de l’énergie ne peut en général plus couvrir son coût du capital. Nous distinguons néanmoins des opportunités au niveau des combustibles renouvelables.

Sur base des développements actuels dans le secteur de l’énergie, il est clair que la transition vers les sources d’énergie renouvelable et durable ne cesse d’accélérer. En restant conscients des pièges spécifiques au secteur tout en recherchant les opportunités de croissance, les investisseurs en actions peuvent se positionner pour profiter au mieux des progrès dans la transition énergétique.

En agissant de la sorte, ils peuvent par ailleurs être certains que leur capital est utilisé pour atténuer l’impact du changement climatique et pour créer un monde plus durable.