La transformation probable du secteur automobile au cours des prochaines années due à la popularité croissante des véhicules électriques révèle une multitude d'opportunités d'investissement dans le secteur des batteries. Une opinion de Dan McFetrich, spécialiste sectoriel mondial : industrie, Schroders.

Nous prévoyons que les véhicules électriques représentent une part de plus en plus importante dans la totalité de la production automobile des prochaines années. Les moteurs à combustion ont effectivement de moins en moins la cote auprès des autorités de réglementation et des consommateurs, tandis que les questions de pollution de l'air et de dépendance énergétique deviennent impérieuses.

À notre avis, les véhicules électriques deviendront plus abordables et les conducteurs seront d'autant plus enclins à les conduire que leur autonomie s'améliorera, permettant ainsi de parcourir des distances plus importantes sans que la batterie ne tombe à plat. En conséquence, si l'on examine les composants du système d'alimentation d'un véhicule électrique, des fournisseurs de matières premières jusqu'aux sociétés d'empaquetage d’éléments de pile, nous estimons qu'un nombre intéressant d'opportunités d'investissement se dégagent.

© Liberum

Aperçu de la chaîne d'approvisionnement pour les batteries automobiles au lithium-ion. Source : Liberum

Au sein d'un élément de pile, les ions du lithium se déplacent entre deux électrodes (une cathode et une anode) durant un cycle de chargement/déchargement, grâce aux électrolytes. Des séparateurs préviennent les courts-circuits. La cathode est la composante principale (et aussi la plus onéreuse) qui détermine en grande partie la densité énergétique de l'élément de pile ainsi que sa fiabilité, la durée de son cycle de vie, sa puissance et son coût.

Parmi les quatre composants d'une batterie, nous pensons que les sociétés fournissant des cathodes représentent les meilleures opportunités d'investissement. Le segment des séparateurs présente également un certain intérêt (en raison de la faible concurrence qui le caractérise); en revanche, nous ne miserons pas sur celui des anodes et des électrolytes.

Les sociétés produisant des cathodes bénéficient du meilleur positionnement

Elles interviennent sur le principal facteur de puissance et de longévité d'une batterie et évoluent sur le plus vaste champ de propriété intellectuelle pour les batteries lithium– ion. Les cathodes sont souvent présélectionnées par les équipementiers, qui choisissent les particularités correspondant aux caractéristiques de puissance exigées pour un élément de pile. Il nous semble donc que les fabricants de cathodes tireront leur épingle du jeu au cours des trois prochaines années parmi les entreprises produisant des composants de batterie, compte tenu des barrières à l'entrée relativement élevées dans ce créneau. Les entreprises du segment des cathodes NMC/NCA1 pour automobiles paraissent les plus attrayantes2, car leur produit surclasse le modèle chinois LFP en termes de puissance et de stabilité thermique.

Sociétés d’empaquetage d’éléments de pile

En dehors du segment des cathodes, l’empaquetage des éléments de pile pour livraison aux équipementiers nous paraît l’activité la plus créatrice de valeur. Les marges ont conduit à des alliances entre fabricants d’éléments de pile et équipementiers. La technologie des batteries atteignant une certaine maturité et les enjeux de sécurité semblant maîtrisés, nous estimons que les sociétés d’empaquetage parviendront à améliorer leurs marges de profits dans un contexte où les équipementiers sous-traitent de plus en plus cette activité. Ce segment évolue toutefois rapidement et nous avons peu de visibilité sur la suite des événements, la réputation et l’expertise sur la chaîne d’approvisionnement constituant les deux principales barrières à l’entrée.

Effets positifs pour les producteurs de matériaux ?

Quelles matières premières bénéficieront de la progression des ventes de véhicules électriques ? En supposant que les cathodes NMC et NCA s’imposeront dans la fabrication des éléments de pile, les matériaux dont la demande devrait augmenter le plus nettement seront principalement le lithium et le cobalt. Les actions de sociétés exposées à ces deux matières premières tireront vraisemblablement leur épingle du jeu.

Nous sommes convaincus que la production de batteries au cours des cinq à dix prochaines années reposera principalement sur le lithium. Jusqu’à présent, aucun autre élément chimique n’a présenté une flexibilité, une résistance, une capacité de charge ou une densité équivalente à celle du lithium. Même si le prix au comptant de ce métal alcalin a déjà fortement bénéficié de la hausse de la demande, nous estimons que le délai de production et les difficultés d’approvisionnement habituelles continueront à tirer les cours à la hausse dans un avenir proche. Le prix des batteries au lithium devrait suivre ce cours au comptant, la demande surpassant l’offre réelle.

© Sources : Asian Metals, BofA Merrill Lynch global research. Mars 2016

Graphique 2: Prix du carbonate de lithium (99 %) en Chine. Sources : Asian Metals, BofA Merrill Lynch global research. Mars 2016

Quelles sont les caractéristiques d’un producteur attrayant sur ce marché ? Nous recherchons des sociétés bien placées en termes de coût, dont la production s’avère qualitative et les approvisionnements bien maîtrisés.

Même si nous estimons que l’offre de cobalt fait parfois l’objet de perturbations qui se traduisent par des hausses de prix, très peu de sociétés prospèrent directement grâce à cet élément, sauf si elles parviennent à le recycler. Dans ce cas, leurs perspectives peuvent devenir alléchantes car les pressions politiques visant à restreindre la production de cobalt au Congo s’intensifient en raison d’enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance. Des organismes internationaux tels qu’Amnesty international souligne effectivement la question du travail des enfants dans les mines de cobalt congolaises. Les entreprises en mesure de recycler cet élément chimique et de réduire la dépendance à ces sources d’approvisionnement contestées sont promises à un bel avenir.

Les sociétés d’empaquetage d’éléments de pile constituent des opportunités d’investissement

Situées en aval sur la chaîne d’approvisionnement, elles doivent toutefois veiller à tirer parti de la technologie et atteindre une taille critique. Ce segment est moins concerné par les questions de propriété intellectuelle, mais la course à la croissance ne sera pas évidente. Les fabricants automobiles visent en effet à utiliser une multitude de fournisseurs, car chaque modèle de véhicule fonctionnera avec un type particulier d’éléments de pile. La réputation, le prix et la capacité à s’approvisionner en nickel d’excellente qualité pour les cathodes représenteront des facteurs de différenciation importants. Les actions de ces sociétés représentent de belles opportunités pour des opérations ponctuelles, mais ne sauraient constituer les positions essentielles d’un portefeuille.

Recyclage des batteries et des composants

Cette question ne fait l’objet que de très peu d’attention, car les batteries lithium-ion s’usent de façon progressive (sans devenir inutilisables d’un seul coup) et le nombre de composants qu’elles renferment n’est pas négligeable. Les mesures encourageant le recyclage de batteries demeurent limitées à l’heure actuelle, mais devraient se développer au fil du temps, sous la pression de la réglementation et de la raréfaction des matières premières nécessaires à leur fabrication. Nous prévoyons également que certaines batteries puissent avoir une seconde vie pour des applications alternatives. Si les constructeurs automobiles doivent commencer à payer pour le recyclage des batteries, nous nous attendons à ce que la création de valeur passe du côté des sociétés de recyclage.

Opportunités d'investissement

Un certain nombre d’intervenants sur le marché des batteries automobiles tireront parti de la popularité croissante des véhicules électriques. Le segment des fabricants de cathodes (en raison des barrières à l’entrée les plus élevées) nous paraît le plus attrayant, suivi de celui des séparateurs et des empaquetages d’éléments de pile. Nous sommes également convaincus par les actions de sociétés exposées au lithium et au cobalt, les difficultés d’approvisionnement tendant à soutenir les prix. Enfin les sociétés ayant la capacité de recycler les batteries ainsi que leurs composants devraient profiter de l’accélération des mesures incitatives dans ce domaine.


1. Les cathodes se composent de différents produits chimiques. Les modèles NMC comprennent du lithium, du nickel, du manganèse et de l'oxyde de cobalt, alors que leurs homologues NCA sont fabriqués à partir de lithium, de nickel, de cobalt et d’oxyde d’aluminium.

2. LFP signifie lithium ion phosphate