L’Europe veut s’attaquer aux "fake news"

Il sera cependant très compliqué de légiférer sur la désinformation ou les "fake news". Tout d’abord, il n’est pas toujours aisé de déterminer si une information est "fake".

Google
©AP
La Commission européenne entend légiférer, d’ici la fin d’année, contre la désinformation qui prend place sur les plateformes électroniques telles que Facebook, Google, Twitter ou encore TikTok. Vera Jourova, la Vice-présidente...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité