La start-up Beego crée des digichèques pour "que tout le monde puisse être en ligne"

La jeune pousse d'Anvers Beego a émis plus de 10 000 digichèques en un an. De plus en plus d'autorités locales font en effet appel à ce système pour aider les résidents et les personnes défavorisées ou âgées à rattraper leur retard numérique...

La start-up Beego crée des digichèques pour "que tout le monde puisse être en ligne"
©Shutterstock
La Libre Eco

Beego, start-up fondée en 2017 à Anvers et dotée de cinq collaborateurs, a créé le concept des digichèques : un étudiant en informatique se rend chez un résident ou un personne défavorisée afin de résoudre des problèmes liés aux ordinateurs portables, aux smartphones ou à la connexion Internet. Un service qui s'est notamment avéré très utile pendant les confinements liés à l'épidémie de coronavirus, pour maintenir le lien entre les personnes âgées et leurs familles, par exemple.

Le ministre flamand de l'Intérieur Bart Somers soutient l'initiative : "11 % des Belges n'ont pas accès à Internet et 40 % ont des compétences numériques insuffisantes. [...] Dans le cadre du plan de relance flamand, nous mettons à disposition 30 millions d'euros pour garantir aux personnes défavorisées un accès à l'internet via l'UiTpas et 20 millions pour aider les gens à améliorer leurs compétences numériques. L'initiative Beego avec les digichèques est un excellent projet qui a prouvé sa valeur ajoutée. Nous voulons le déployer à grande échelle en Flandre."

Les villes et les communes peuvent émettre des digichèques (40 euros pour une heure d'assistance à domicile) à l'intention de personnes défavorisées, ou les vendre à un tarif avantageux à leurs résidents.

"Pour beaucoup de personnes, il n'est pas évident de démarrer avec un ordinateur portable ou un smartphone", explique Frederick Scraeyen, fondateur de Beego."Nous pouvons offrir une solution dans 95 % des cas. Tout ce qui ne nécessite pas de tournevis, on s'y attaque. Nos employés sont également formés pour aider les clients de manière à ce qu'ils puissent s’en sortir par eux-mêmes par la suite. Nous ne nous contentons pas de réparer, nous guidons."

10 000 digichèques distribués

A ce jour, Beego a recensé 350 étudiants en informatique inscrits sur sa plateforme, dont 80 ont été formés à résoudre les problèmes qui peuvent être rencontrés avec un PC, un ordinateur portable, un smartphone, une tablette, une imprimante, une connexion Internet, un compte de messagerie, des virus informatiques...

Les villes d'Anvers et de Gand ont été les premières à utiliser les digichèques, suivies par une vingtaine d'autres communes. À Gand, ils ont même été offerts avec des ordinateurs portables. 

Ainsi, en un an, plus de 10 000 digichèques ont été distribués pour venir en aide à environ 7 000 personnes.

"Nous sommes déjà actifs dans plus de 128 communes et notre réseau continue de s'étendre", déclare Frederick Scraeyen. "D'ici 2022, l'objectif est de couvrir toute la Flandre et Bruxelles, puis de s'implanter en Wallonie."