Nouvelle fuite de 500 millions de comptes LinkedIn : vérifiez si vous êtes concerné

Depuis ce week-end, les coordonnées personnelles relatives à plus de 500 millions de comptes LinkedIn sont proposées à la vente sur un forum de hackers. Voici comment savoir si vous êtes touché.

Les noms, prénoms, adresse mail, numéro de téléphone et liens vers d’autres médias sociaux rattachés aux comptes de 500 millions de comptes LinkedIn ont fuité.
Les noms, prénoms, adresse mail, numéro de téléphone et liens vers d’autres médias sociaux rattachés aux comptes de 500 millions de comptes LinkedIn ont fuité. ©Belga Image
Fleur Olagnier

D'après le site web spécialisé dans les analyses de cybersécurité CyberNews, des pirates informatiques ont rendu publiques plus de deux millions d'informations personnelles liées à 500 millions de comptes LinkedIn.

Après le piratage des données Facebook de plus de 530 millions d'utilisateurs - dont 3,18 millions de Belges - la semaine dernière, ce sont désormais les nom, prénom, adresse mail, numéro de téléphone et liens vers d’autres réseaux sociaux rattachés aux comptes de 500 millions de comptes LinkedIn qui ont fuité.

L'usurpation d'identité n'est pas à exclure

Toutes ces données sont actuellement en vente sur un forum de hackers. Une fois entre de mauvaises mains, ces informations seront malheureusement un atout de choix pour le lancement de campagnes de spam ou de phishing par mail ou téléphone. Encore plus grave, l'usurpation d'identité n'est pas à exclure. 

Pour LinkedIn, la fuite massive d'informations qui sévit en ce moment ne résulterait pas d'un piratage de la plateforme de mise en relation professionnelle, mais de l'"agrégation de données provenant d’un certain nombre de sites web et d’entreprises". Autrement dit, les informations collectées sont issues de "scraping", une méthode automatisée qui consiste à récupérer les données publiques d’un nombre important de comptes sur les réseaux sociaux, puis de les compiler en une base de données exploitable.

Ainsi, n'attendez pas pour vérifier si vos données font partie de la fuite grâce à ce lien mis en place par CyberNews

Sur le même sujet