La hausse des demandes de rançons préoccupe les assureurs : "Augmenter les primes à l’infini n’est pas tenable"

La hausse des cyberattaques et des demandes de rançons pousse les assureurs à se questionner sur l'attitude à adopter, mais surtout sur l'équilibre à trouver entre primes et sinistres.

La hausse des demandes de rançons préoccupe les assureurs : "Augmenter les primes à l’infini n’est pas tenable"
©Shutterstock
Bloquer un système informatique, paralyser une usine et puis demander une rançon en échange d’une relance du réseau ou d’un redémarrage des machines de fabrication. “Ce type de sinistres est en forte hausse et suscite une attention particulière de la part des assureurs lors de la souscription des risques. C’est fini le braquage des banques. La criminalité se fait avec des ordinateurs à 5 000 kilomètres. Les hackers arrivent non seulement à paralyser des systèmes mais aussi à copier des données sensibles et/ou personnelles...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet