L’intelligence artificielle au secours des éoliennes

L’intelligence artificielle développée par Blacklight Analytics a permis de limiter les coupures de production des éoliennes de Luminus.

Haulogy, une société spécialisée dans les logiciels à destination du secteur énergétique, a récemment fait l’acquisition de Blacklight Analytics, une spin-off de l’Université de Liège.
©BELGA

Haulogy, une société spécialisée dans les logiciels à destination du secteur énergétique, a récemment fait l’acquisition de Blacklight Analytics, une spin-off de l’Université de Liège. Cette dernière, co-fondée par le professeur Damien Ernst, Julien Confetti et Quentin Gemine, est spécialisée dans le pilotage des réseaux électriques via l’intelligence artificielle.

Ce mercredi, Blacklight Analytics a présenté les résultats d’un test mené sur un parc éolien de Luminus situé à Lierneux (Liège). Ce parc a la particularité d’être situé à un endroit où le réseau de distribution d’électricité ne peut absorber en permanence la production des éoliennes. L’intelligence artificielle développée par Blacklight Analytics a donc pour objectif de prévenir les congestions sur le réseau et moduler le plus efficacement possible la production des éoliennes.

Vendre la solution à l'étranger

Selon les résultats du test, le parc de Lierneux a pu augmenter sa production de 5 à 6 %, grâce à l’intelligence artificielle. En effet, ce pilotage plus précis a permis de réduire les coupures plus drastiques des éoliennes. Ores, le plus grand gestionnaire de réseau de distribution de Wallonie, est intéressé par la solution développée par Blacklight Analytics. D’ici la fin d’année, elle pourrait être utilisée sur une dizaine de parcs éoliens raccordés au réseau d’Ores. Haulogy, le nouveau propriétaire de la solution, espère également la vendre à l’étranger.

Sur le même sujet