Après l’intense lobbying des États-Unis, quels scénarios possibles pour la taxe numérique européenne ?

L’Europe a cédé à l’intense lobbying américain vis-à-vis de son projet de taxe numérique. Mais le projet pourrait renaître plus tard.

Janet Yellen, la secrétaire américaine au Trésor, a été accueillie par Paschal Donohoe, le président de l’Eurogroupe.
©John Thys/AFP
L’intense lobbying des États-Unis a donc porté ses fruits. Ce lundi, la Commission européenne a officiellement confirmé qu’elle "suspendait" ses travaux en vue d’instaurer une taxe numérique européenne. Cette nouvelle taxe, initialement réclamée par les États...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet