Une vaste organisation de cybercriminels européens qui opérait sur Amazon, Ebay et Airbnb mise à jour par la justice

Eurojust vient d'interpeller huit personnes qui faisaient partie d'une association européenne de cybercriminels. Au total, l'organisation a subtilisé plus de deux millions d'euros.

Au total, dix membres de l'organisation ont été arrêtées par les autorités. (Illustration)
Au total, dix membres de l'organisation ont été arrêtées par les autorités. (Illustration) ©Shutterstock
François Thys

L'Agence de l’Union européenne pour la coopération judiciaire en matière pénale (Eurojust) a réalisé un sacré coup de filet. Elle vient de mener une action à l'encontre d'un réseau de cybercriminels roumains qui sévissait sur des sites d'achats en ligne. Les autorités grecques et roumaines ont arrêté huit personnes lors d'une vague d'une trentaine de perquisitions. Les autorités ont également confisqué du matériel et de l'argent liquide pour un montant total de plus de 220 000 euros.

Subtiliser les données bancaires lors de faux achats

Les fraudeurs étaient actifs sur des sites très connus comme Airbnb ou encore Amazon. Ils prétendaient y louer des logements ou y vendre des biens inexistants. Les clients perdaient alors non seulement l'argent investi dans l'achat, mais aussi leurs données personnelles. Elles étaient subtilisées lors de l'opération et partagées avec les autres membres de l'organisation. "Le réseau criminel a créé 300 comptes bancaires en Hongrie, en Espagne, en Pologne, en Allemagne et aux Pays-Bas, en utilisant de fausses identités, pour dissimuler son butin", précise Eurojust.


Cette même bande était également active sur Ebay. Elle avait créé de fausses compagnies de transport et de paiement pour crédibiliser ses annonces frauduleuses. Sur d'autres sites encore, elle "vendait" des voitures de luxe dont le prix pouvait aller jusque 50 000 euros. Les cybercriminels avaient ainsi de multiples entreprises factices à travers plusieurs pays membres de l'Union européenne.

"Le mois dernier, Eurojust avait soutenu une autre opération à l'encontre des membres de la même organisation criminelle, responsables d'arnaques numériques sur le marché immobilier néerlandais, menant à deux arrestations", fait également savoir Eurojust.

Au total, les membres de l'organisation criminelle auraient dérobé "au minimum deux millions d'euros" à leurs victimes.

Sur le même sujet