Le créateur du jeu vidéo Angry Birds acquiert l'éditeur turc Ruby Games

Rovio, créateur du jeu vidéo Angry Birds, a publié jeudi des bénéfices trimestriels en baisse, notamment en raison de l'augmentation de ses dépenses d'investissement.

Le créateur du jeu vidéo Angry Birds acquiert l'éditeur turc Ruby Games
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

L'éditeur finlandais Rovio, créateur du jeu vidéo Angry Birds, a publié jeudi des bénéfices trimestriels en baisse, notamment en raison de l'augmentation de ses dépenses d'investissement, et annonce l'acquisition de l'éditeur turc Ruby Games (Hunter Assassin). Sur la période entre avril et juin, le bénéfice net a été divisé par plus de deux à 4,9 millions d'euros, contre 11,1 millions au deuxième trimestre 2020, période qui avait profité de la pandémie de Covid-19.

Le chiffre d'affaires du spécialiste des jeux sur téléphone a reculé de 0,6 % sur un an, à 68,8 millions d'euros, tandis que le bénéfice d'exploitation s'est affiché à 6,2 millions, contre 14,1 millions il y a un an.

L'action du groupe perdait plus de 7 % à la Bourse d'Helsinki vers 07H30 GMT.

Rentabilité à court terme

Le groupe prévoit toujours d'augmenter ses investissements afin d'attirer davantage de joueurs, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la rentabilité à court terme.

Rovio a d'ailleurs annoncé jeudi avoir conclu un accord pour racheter l'éditeur turc Ruby Games, en plusieurs étapes: Rovio acquerra d'abord 20 % de l'entreprise pour 10 millions de dollars, puis 50 % "pour un montant qui dépendra des performances financières de Ruby (...) sans dépasser 80 millions de dollars", précise le groupe finlandais.

Les 30 % restants seront achetés au cours des cinq prochaines années, pour un prix basé sur les performances financières de Ruby Games. Après le succès planétaire d'Angry Birds au tournant des années 2010, Rovio est resté très dépendant de sa licence faute d'avoir réussi à signer un nouveau jeu-phare.

Le groupe, qui s'est introduit en Bourse en 2017, a vu sa capitalisation fondre autour de 510 millions d'euros au cours actuel.

Sur le même sujet