Proximus innove avec Red Hat sur les applications "open source" : "Oui, on travaille avec des geeks"

Une grande partie de la machine de guerre de l’opérateur tourne sous Linux et évolue grâce à l’open source.

Les informaticiens de Proximus font passer progressivement les applications vers un environnement dit "open source".
©Shutterstock
Van Campenhout Patrick
Une grosse boîte numérique comme Proximus, on la verrait plutôt tourner sur des logiciels bien verrouillés par de grosses boîtes omniprésentes… Ce n'est pas la réalité actuelle, comme nous l'expliquent Bruno Dujardin, Head of Hybrid Infrastructures Platforms chez Proximus, et Stef Schampaert, Country Lead de Red Hat Belgique et Luxembourg. En réalité, les informaticiens de Proximus font passer progressivement les applications vers un environnement dit open source, enrichi par une foule de développeurs indépendants actifs un peu partout...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet