La confiance des Belges envers les médias traditionnels en hausse, celle envers les réseaux sociaux en baisse même chez les plus jeunes

Une enquête menée par Kantar fait état d'une confiance croissante envers les informations relayées par les médias classiques, alors que la tendance est plutôt inverse pour celles recontrées sur les réseaux sociaux.

La confiance des Belges envers les médias traditionnels en hausse, celle envers les réseaux sociaux en baisse même chez les plus jeunes
© Shutterstock
François Thys

La guerre de l'information fait plus que jamais rage. Dans notre société actuelle, chaque personne est quotidiennement confrontée à une masse de données, de nouvelles et de publicités parfois difficile à gérer. Alors que les sources se multiplient, la société Kantar (active dans le domaine des data, des études et du conseil) a voulu sonder la confiance des Belges envers les diverses plateformes distillant de l'information.

Net recul pour les réseaux sociaux

Premier constat : la confiance des internautes envers les réseaux sociaux connait une baisse indéniable, même chez les plus jeunes. "La jeune génération (18 à 34 ans) continue de faire davantage confiance aux informations qu'elle lit sur les réseaux sociaux que les générations plus âgées (plus de 55 ans). Toutefois, la confiance dans les réseaux sociaux recule aussi dans cette tranche d'âge. La note de confiance accordée par les Belges de 18 à 34 ans aux réseaux sociaux a baissé de 7 % depuis l'étude de 2018 et s'établit aujourd'hui à 5,45/10", indiquent les auteurs de l'enquête.

"La jeune génération a grandi avec les réseaux sociaux. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce qu'elle leur fasse plus confiance que les générations antérieures. L'enquête révèle toutefois que les 18 à 34 ans sont de plus en plus méfiants envers les informations qui leur sont proposées sur les réseaux sociaux", ajoute pour sa part Jelle Van Loon, Senior Research Manager chez Kantar.

Les médias traditionnels se détachent, surtout en Flandre

Dans un deuxième temps, l'enquête montre un regain de confiance envers les médias classiques. "Les médias traditionnels obtiennent une note moyenne de 8,31 sur 10 contre 6,19 sur 10 en moyenne pour les réseaux sociaux. Ces notes montrent que le fossé se creuse entre la confiance accordée à ces deux sources d'informations."

Un constat particulièrement vrai en Flandre, puisque les médias en tête du classement sont De Tijd (8,73/10), L'Echo (8,51/10) et VRT NWS (8,21/10). "Pour gagner la confiance des Belges, les médias d'information doivent avant tout pouvoir fournir des faits précis et un contexte, mais aussi être à même de trier les informations qui méritent de faire l'actualité", relèvent les équipes de Kantar.

"La confiance accordée aux médias traditionnels est une bonne nouvelle pour le modèle de rétribution sur lequel ceux-ci reposent. [...] Dans son enquête, Kantar constate un lien clair entre la confiance que les gens accordent aux médias qu’ils consultent et aux publicités qui y sont publiées. Les médias traditionnels obtiennent ainsi en moyenne une note plus élevée que les réseaux sociaux en ce qui concerne les publicités qu’ils contiennent. En ce sens, la qualité du diffuseur d’informations l’emporte donc sur la quantité de lecteurs. C’est un argument important que les marques d’information peuvent invoquer pour convaincre des annonceurs."