Epic Games gagne son procès contre Apple : de graves conséquences sont à craindre sur la rentabilité de l'App Store

Ce jugement est un coup dur pour Apple.

Epic Games gagne son procès contre Apple : de graves conséquences sont à craindre sur la rentabilité de l'App Store
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le géant américain de la technologie Apple doit permettre aux développeurs de rediriger les utilisateurs d'applications vers des systèmes de paiement externes. C'est ce qu'a décidé un juge ce vendredi dans l'affaire opposant le développeur de jeux Epic Games à Apple.

Ce jugement est un coup dur pour Apple. Epic Games accuse Apple d'abuser de sa position dominante en exigeant que les applications utilisent le système de paiement d'Apple et versent 30 % de tous les revenus. Un juge fédéral américain a donné raison à Epic Games vendredi, mais a également décidé que le développeur de jeux devait verser des dommages et intérêts à Apple pour rupture de contrat.

La décision du juge pourrait avoir de graves conséquences sur la rentabilité de l'App Store, qui vaut 20 milliards de dollars par an et dont la marge bénéficiaire est de plus de 75 %. Apple devrait faire appel de la décision.

"Apple ne détient pas de monopole sur le marché des transactions dans les jeux mobiles", a tranché la juge Yvonne Rogers. Mais "le comportement d'Apple est anticompétitif" quand le géant californien empêche les développeurs de rediriger les consommateurs vers leurs propres sites web et moyens de paiement, a-t-elle ajouté.

Un an d'affrontement

Epic Games, comme de nombreux autres petits et grands éditeurs d'applications mobiles, accuse Apple d'abuser de sa position dominante en prélevant des commissions trop élevées sur les dépenses des clients et en leur imposant l'App Store comme intermédiaire obligatoire entre eux et leurs utilisateurs.

Les deux sociétés s'affrontent depuis un an, quand Epic a rompu son contrat avec Apple. Sa mise à jour de Fortnite offrait aux joueurs un moyen de contourner le système de paiement de l'App Store, et d'ainsi échapper au prélèvement automatique d'une commission de 30 % sur tous leurs achats dans le jeu.

"Apple a 'gagné' en n'étant pas considéré comme un monopole, mais Epic a 'gagné' le droit de diriger les joueurs vers l'Epic Store (son propre magasin, NdlR) comme moyen de paiement alternatif. Au final: Epic a gagné", a tweeté Michael Pachter, analyste du cabinet Wedbush.

La marque à la pomme perdait 2,8 % en Bourse vers 16h30 GMT.

Sur le même sujet