Le développement de la plateforme belge mozzeno dopé par la crise sanitaire : le volume de prêts décolle de 66 % en 2020

Avec l'accélération de la numérisation, la plateforme belge de financement collaboratif connait une forte croissance de son activité. Et elle ne compte pas s'arrêter là.

Le développement de la plateforme belge mozzeno dopé par la crise sanitaire : le volume de prêts décolle de 66 % en 2020
© Mozzeno
La Libre Eco

Si la crise sanitaire a signé l'arrêt prématuré de certaines entreprises, ou en tout cas de leur stratégie actuelle, d'autres ont pu en profiter pour développer rapidement leur activité. C'est notamment le cas de mozzeno, "la première plateforme belge de financement collaboratif qui permet à des particuliers de financer indirectement les projets d'autres particuliers et professionnels". Fondée en 2017, elle a la particularité de proposer une offre entièrement numérique.

Dès lors, la numérisation à pas de géant de notre société lui a permis de bénéficier d'une visibilité accrue. "Malgré la crise et le coup de frein du premier confinement, mozzeno avait pu augmenter son volume de prêts de 66 % en 2020 par rapport à 2019. Les sept premiers mois de 2021 confirment largement cette tendance. En effet, mozzeno a déjà octroyé 14 millions d'euros de crédit. C'est-à-dire plus de trois fois le montant qu'elle avait octroyé en 2020 sur la même période", se félicite l'entreprise dans un communiqué.

Pour Xavier Laoureux, co-fondateur de la plateforme, ces résultats viennent conforter les équipes dans leur stratégie. "Malgré la période perturbée, mozzeno a continué à avancer et à innover. Cette stratégie s'est avérée gagnante car elle a permis, avec une solution 100 % numérique, de rencontrer les attentes des consommateurs pendant la crise. La croissance a donc été au rendez-vous malgré le ralentissement global de la consommation et la contraction du marché du crédit."

Pour maintenir le rythme, mozzeno souhaite désormais s'agrandir. "Pour absorber cette croissance, mozzeno doit aussi faire grandir toutes ses équipes. Ce sont près de 10 profils qui devront être engagés à très brève échéance pour renforcer tous les départements de la scale-up", conclut-elle.