Adieu Le Gorafi? Le célèbre site satirique racheté par un groupe de médias

Créé il y a dix ans, Le Gorafi rassemble 2 millions de visiteurs uniques mensuels en moyenne.

Adieu Le Gorafi? Le célèbre site satirique racheté par un groupe de médias
©D.R.
La Libre Eco

C'est DC Company, une société d'investissement spécialisée dans les nouveaux médias, qui a racheté le média satirique. Créé il y a dix ans, Le Gorafi rassemble 2 millions de visiteurs uniques mensuels en moyenne. Le média satirique accumule également près de 3 millions d'abonnés sur ses différents réseaux sociaux.

Selon BFMTV, Geoffrey La Rocca, fondateur de DC Company, se "réjouit dans un communiqué d'accompagner le développement et la monétisation du Gorafi qui s'est imposé comme l'héritier d'une tradition de l'information satirique en France et qui, grâce à sa forte communauté, est devenu un véritable média alternatif pour les marques."

Du contenu satirique... pour les marques !

De nouveaux services devraient être développés suite à ce rachat. Geoffrey La Rocca explique qu'une sorte de "paywall" sera mis en place dans le futur. Mais le site va principalement se tourner vers le développement de contenu pour les marques.

Le but ? Proposer du contenu satirique, fidèle à l'ADN du Gorafi. Pour cela, une structure du nom de "Gorafi Mediaplan Optimizing Ads Solution", un nom qui se veut caricatural, a été créée. "Ce sont des deals de 10.000 à 100.000 euros avec des marques à qui nous allons proposer du contenu sur-mesure qui sera diffusé sur le site du Gorafi et sur les réseaux sociaux", détaille Geoffrey La Rocca.

Le montant déboursé par DC Company pour le rachat n'a pas été dévoilé. Le cofondateur du site, Sébastien Liebus, s'est quant à lui dit "très heureux de voir le Gorafi rejoindre la grande famille de DC Company". "C'est l'heureux aboutissement de 10 années de journalisme total et le début d'une nouvelle phase dans notre conquête pour une domination globale des médias", a-t-il plaisanté, relate BFMTV.

Scepticisme de la part des internautes

L'annonce semble pourtant laisser les internautes sceptiques. "On espère que le ton va rester le même. Longue vie au Gorafi... Ce média satirique qui aura fait entrer son propre nom dans le langage commun", écrit un internaute. "Bon bah adieu Le Gorafi", réagit quant à elle cette personne moins optimiste.

Sur le même sujet